in

Confinement : grâce au silence retrouvé, les animaux s’entendent mieux !

Crédits : JazzLove / iStock

Depuis quelques semaines, une grande partie du monde est à l’arrêt. En effet, de nombreux pays ont décidé de mettre en place un confinement général de leur population afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus. Résultat : les niveaux de pollution ont drastiquement baissé dans plusieurs endroits. Mais ce n’est pas le seul effet bénéfique du confinement. Sans les activités humaines habituelles, la planète a également retrouvé son silence d’autrefois. Et ce n’est pas pour déplaire aux animaux…

Bon à savoir : la pollution sonore a pour effet néfaste d’augmenter considérablement le stress, que ce soit chez les humains ou chez les animaux !

Moins de bruit, plus de chants

Rien qu’en Île-de-France, on constate 75 à 87% d’émissions sonores en moins depuis le 17 mars dernier. En effet, les bruits générés par les voitures, les avions, les chantiers ou encore les passants ont désormais presque totalement disparus. Une chute vertigineuse de la pollution sonore qui s’accompagne également d’une diminution drastique de la pollution de l’air, et donc d’un air plus pur.

Ainsi, non seulement les Français respirent mieux, mais en plus ils évoluent dans un environnement plus silencieux. Et, il faut l’avouer, ce calme fait un bien fou ! 

Mais ce silence exceptionnel est également une véritable bénédiction pour les animaux, et notamment pour les oiseaux. Et pour cause, le confinement a commencé juste avant la période de reproduction. Or, comme on le sait, pour que mâles et femelles se rejoignent pour l’accouplement, il faut qu’ils puissent communiquer !

oiseau
Crédits : iStock

De fait, le calme qui règne actuellement en ville, mais aussi à la campagne, va permettre aux animaux de s’entendre, et donc de se repérer plus facilement. On peut d’ailleurs d’ores et déjà constaté que les oiseaux s’en donnent à coeur joie, leurs chants n’ayant jamais été aussi audibles depuis ces dernières semaines. 

Ce printemps 2020, la biodiversité est reine

Grâce au confinement, les animaux pourront donc se reproduire plus facilement ce printemps. Mais ce n’est pas tout. Le silence observé sur Terre leur permettra également de mieux s’orienter et de se protéger plus efficacement des prédateurs. Sans compter qu’une communication améliorée entre animaux permet également de faciliter la recherche de nourriture.

Mais il y a plus étonnant encore. En effet, cette baisse de la pollution sonore ne s’observe pas que sur terre, elle a également lieu sous la mer. Et pour cause, qui dit confinement dit aussi moins de bateaux. Ainsi, les animaux marins doivent également se réjouir de ce calme soudain, notamment les baleines qui utilisent leur chant pour communiquer entre elles. 

Au vu de cette situation exceptionnelle, il semble donc que, cette année, le printemps soit enfin paisible pour les animaux. Espérons que la biodiversité puisse profiter de cette accalmie pour se régénérer un peu…

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :