in

Confinement : c’est ce que vivent les animaux en captivité… toute leur vie !

Crédits : Czanner / iStock

Alors qu’un tiers de la population mondiale est désormais en confinement, la présidente de l’association C’est assez ! nous invite à réfléchir aux conditions de vie des animaux maintenus en captivité. Après tout, ces derniers ne vivent-ils pas confinés toute l’année ?

Le mot d’ordre : rester chez soi

La pandémie actuelle de coronavirus COVID-19 touche presque tous les pays du monde, amenant les différents gouvernements à prendre des mesures strictes. En effet, nombreux sont ceux qui ont demandé à leurs citoyens de limiter leurs déplacements, de réduire drastiquement leurs contacts et de rester chez eux autant que possible afin de limiter la propagation du virus

Dès lors, les habitants de nombreux pays n’ont pas d’autre choix que de passer toute leur journée chez eux. Les sorties sont interdites, hormis pour faire ses courses, aller chez le médecin, promener son chien ou encore aller travailler lorsque le télétravail est impossible.

Les plus chanceux sont confinés en famille, ce qui permet de garder du lien social. Mais ceux qui vivent seuls doivent apprendre à composer avec la solitude, voir leurs proches leur étant désormais prohibé. 

Imaginez vivre confiné toute votre vie durant

Cette nouvelle vie, où l’enfermement et la solitude dominent, ressemble en de nombreux points à celle que vivent les animaux en captivité. C’est ce qu’a récemment soulevé Christine Grandjean, présidente de l’association C’est assez ! et fervente opposante à Marineland, dans une interview accordée à 20 Minutes

« Peut-être que les humains vont prendre conscience de ce que ça représente de tourner en rond toute la journée dans un petit espace, c’est-à-dire de ne pas être libre. Le confinement peut les amener à se questionner sur la condition animale. Peut-être… »

tigre
Crédits : mcfung / iStock

En effet, imaginez passer toute votre vie durant enfermé dans un petit espace, privé de votre liberté de mouvement. Eh bien c’est ce que vivent des milliers d’animaux dans le monde. On peut notamment citer les animaux marins enfermés dans de minuscules bassins dans les parcs aquatiques, comme les dauphins et les orques.

Cette vie passée à tourner en rond dans un bocal va à l’encontre de leur instinct naturel qui consiste à parcourir des milliers de kilomètres chaque année. Il n’est d’ailleurs pas rare que les orques finissent par devenir folles d’ennui et de solitude, allant même jusqu’à se frapper frénétiquement la tête contre les parois de leur bassin dans le seul but de se tuer. 

Mais il n’y a pas que les animaux enfermés dans les parcs aquatiques qui vivent confinés. Les animaux enfermés dans les zoos, les parcs d’attractions, les cirques ou encore les élevages sont également à plaindre. Et encore, nous ne parlons pas des mauvais traitements qu’ils peuvent subir…

La vie sociale, un élément central dans la vie de nombreux animaux

Très peu d’animaux sont de nature solitaire. En réalité, la plupart d’entre eux sont des animaux sociaux et ont donc besoin d’interagir avec leurs semblables. De fait, il est totalement contre-nature de laisser un animal seul, dans un aquarium par exemple. 

De la même façon, il est inimaginable pour un être humain, sauf cas exceptionnel, de vivre seul toute sa vie, sans aucun contact avec les autres. Ce manque de lien social est d’ailleurs bien souvent source de dépression, voire même de suicide. 

Ainsi, en cette période de confinement, il peut être intéressant de se mettre à la place de ces animaux. Tout en gardant à l’esprit que, contrairement à eux, nous avons au moins la certitude qu’il s’agit d’une situation temporaire. Et surtout, que nous avons la possibilité de nous divertir, mais aussi de garder contact avec nos proches, notamment grâce à Internet ou au téléphone. Les animaux, eux, n’ont pas cette chance.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :