Chiens en hiver : 8 idées reçues très dangereuses

Crédits : iStock
Chiens en hiver : 8 idées reçues très dangereuses
noté 4.9 - 15 votes

En tant que propriétaire de chien, vous connaissez sûrement déjà les principaux dangers de l’hiver qui guettent votre animal : le sel de déneigement, le rhume, la prise de poids… Mais saviez-vous que certains mythes que l’on croit acquis pour vrais sont en fait complètement erronés ? En les appliquant, vous pourriez même mettre en danger la santé de votre chien. Afin d’éviter cela, voici les principales idées reçues sur les chiens et l’hiver qu’il est nécessaire d’oublier absolument !

1. Pas besoin d’enlever la neige sur son pelage

Lorsque votre chien revient d’une balade dans la neige, c’est toujours la même chose : il a des morceaux de neige agglomérée sur les poils qu’il est particulièrement difficile d’enlever. Dans ce cas, la plupart du temps, vous abandonnez la partie en vous disant que la neige finira bien par fondre toute seule. Et tant pis si votre toutou met de l’eau un peu partout dans la maison…

En réalité, il est plus que nécessaire de prendre le temps de lui retirer cet excès de neige. La raison ? Si vous ne le faites pas, votre chien va essayer de l’enlever lui-même en se léchant ou en se mordillant. Or, au-delà du fait qu’un léchage excessif peut endommager sa peau déjà sèche à cause du froid, il est également possible que la neige contienne de l’antigel ou du sel de déneigement. Dans ce cas, votre chien court le risque de tomber malade.

2. Pas besoin de le traiter contre les puces et les tiques

Vous pensiez que l’hiver, les parasites, comme de nombreux autres insectes, hibernaient ? Ou que le froid les avait tués ? Détrompez-vous, les puces et les tiques sont des êtres particulièrement résistants et qui ont le réflexe de chercher un abri bien au chaud lorsque les températures baissent. Ainsi, il est tout à fait possible qu’elles aient trouvé refuge dans votre propre maison !

Afin d’éviter d’éventuelles démangeaisons à votre chien, pensez donc à lui administrer un traitement antiparasitaire une fois par mois, et ce chaque mois de l’année !

3. Pas besoin de lui donner de l’eau en promenade

Lorsque le froid fait son apparition, vous n’avez plus le réflexe de prendre de l’eau pour votre chien lors de vos promenades. En effet, vous pensez qu’il est moins susceptible de se déshydrater par temps froid. Que nenni !

En réalité, la déshydratation est un vrai danger en hiver. Et pour cause, le temps étant souvent très sec, les chiens ont tendance à perdre beaucoup d’humidité à travers leur souffle. Ainsi, veillez à ce que votre boule de poils ait toujours accès à de l’eau fraîche et propre (mais non gelée). Et ce à n’importe quel moment de la journée et de la nuit.

4. Pas besoin de le couvrir

Nous sommes nombreux à penser que les chiens sont bien plus résistants au froid que nous, grâce à la présence de leur fourrure. Mais en réalité, tout dépend du chien. Si certaines races, comme le Husky de Sibérie par exemple, présentent en effet une grande tolérance au froid, d’autres, comme le Chihuahua, doivent faire l’objet d’une attention toute particulière lorsque les températures baissent. Un petit manteau est même bien souvent nécessaire pour pouvoir promener l’animal en toute sécurité.

chien neige hiver froid écharpe
Crédits : iStock

Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’un chien possède un pelage très épais qu’il n’est pas susceptible de souffrir d’hypothermie par très mauvais temps ! De même, il est tout à fait possible qu’un chien robuste ait des engelures ou des brûlures au niveau des pattes à cause du froid ou du sel de déneigement. Ou qu’il s’empoisonne en se léchant les pattes… Ainsi, même si un manteau n’est pas indispensable pour tous les chiens, les bottines, elles, le sont !

5. Pas besoin de ramasser ses excréments

Cela peut paraître étrange, mais de nombreux propriétaires de chiens pensent que, l’hiver, les crottes de leur chien n’ont pas besoin d’être ramassées puisqu’elles vont se dissoudre dans la neige, voire même fondre. Mais ce n’est absolument pas le cas.

En réalité le froid ralentit le processus de biodégradation des excréments. Ainsi, si vous ne les ramassez pas, ils resteront au même endroit dans un état presque identique jusqu’au printemps. Pire, les bactéries auront le temps de se développer et de contaminer la couche terrestre.

6. Pas besoin de l’empêcher de manger de la neige

Si vous imaginez que, lorsque votre chien mange de la neige, c’est la même chose que s’il buvait de l’eau, détrompez-vous. En effet, même si votre chien adore mettre son museau dans la neige ou la mâcher à pleines dents, vous devez l’en empêcher.

La raison est simple : le fait d’ingérer de la neige peut faire drastiquement baisser la température corporelle de votre chien, l’exposant encore plus au froid. De plus, la neige peut cacher bien des choses : ordures ménagères, produits chimiques, sel de déneigement, excréments d’animaux… Ainsi, si vous ne voulez pas que votre toutou favori tombe malade, surveillez-le !

7. Pas besoin de lui faire faire de l’exercice

Même si le temps glacial ne vous donne pas du tout envie de sortir, ce n’est pas la même chose pour votre chien ! En effet, en hiver, un chien a tout autant besoin d’exercice qu’au printemps.

Ainsi, même si vous écourtez les promenades quotidiennes à cause du froid, veillez à ce que votre chien puisse suffisamment se dépenser durant ce laps de temps. Et si ce n’est pas le cas, sachez qu’il existe de nombreuses choses à faire avec lui en intérieur !

8. Pas besoin de le faire sortir de la voiture

En été, il est impensable pour vous de laisser votre chien dans la voiture, qui plus est au soleil. En effet, vous savez pertinemment qu’en quelques minutes, l’habitacle peut devenir une véritable fournaise et provoquer la mort rapide de votre animal. Eh bien, sachez que c’est exactement la même chose en hiver ! Sauf qu’au lieu d’agir comme un sauna, la voiture agit comme un vrai réfrigérateur.

Ainsi, si vous prévoyiez de faire des courses et que vous aviez dans l’idée de laisser votre chien dans la voiture alors que le temps est glacial, il est indispensable de trouver une autre solution pour le mettre à l’abri.

Source

Vous aimerez aussi :

Faut-il habiller son chien en hiver ?

Neige : 5 précautions à prendre avant de sortir votre chien

Mon chien peut-il attraper froid et s’enrhumer ?