in

Chiens : quelle est leur résistance au froid ?

Crédits : Pixnio
Chiens : quelle est leur résistance au froid ?
noté 5 - 2 votes

Avec une température corporelle avoisinant les 39 °C, les chiens sont bien plus résistants au froid que les humains. C’est seulement lorsque les températures chutent en dessous des 5 °C que les plus frileux commencent à en ressentir les effets. De quels facteurs dépend la résistance des chiens au froid et quels sont les signes qui doivent nous alerter pour leur éviter le fameux coup de froid ?

Plusieurs facteurs déterminent la résistance d’un chien au froid :

  • Son âge

Les chiots et les chiens âgés ou malades sont plus sensibles au froid que les chiens adultes.

  • Sa morphologie

Plus le chien est mince et maigre, plus il sera frileux. En effet, il ne pourra pas puiser dans ses réserves et sera de ce fait plus sujet à l’hypothermie. En revanche, un chien obèse n’est pas plus résistant qu’un chien au poids normal puisqu’il est moins actif et se réchauffe donc moins vite.

  • Sa fourrure

Les chiens au poil long et épais supportent mieux le froid que les chiens à poil ras. La densité du sous-poil détermine également la résistance d’un chien au froid. Par exemple, les races aux origines nordiques comme le Husky ou le Terre-Neuve possèdent un sous-poil qui les protège de tout type d’intempérie.

  • Son mode de vie

Un chien habitué à vivre en extérieur tout au long de l’année sera plus protégé du froid qu’un chien vivant dans une maison, quelle que soit la saison.

  • Le type de froid

Comme pour nous autres humains, le froid humide est plus difficile à supporter que le froid sec. Si en plus un vent glacial souffle, le chien pourrait avoir très froid.

Les signes de froid

Il est bon de savoir reconnaître les signes qui indiquent que votre chien a froid afin de pouvoir le réchauffer ou le mettre à l’abri. Si votre chien grelotte durant la promenade et que vous ne remarquez aucun élément alentour qui pourrait lui avoir fait peur, c’est que votre toutou se gèle les pattes.

D’autres chiens auront des réactions plus étonnantes. Certains vont carrément se figer ou faire des arrêts réguliers lors des promenades hivernales. D’autres encore refuseront catégoriquement d’avancer. Dans tous les cas, ne forcez jamais votre chien à se balader si vous constatez qu’il a froid. Au contraire, faites demi-tour et rentrez le mettre au chaud à la maison ou dans la voiture.

Par ailleurs, ne rasez pas votre chien juste avant l’arrivée de l’hiver. Plus il aura de poils sur lui, plus il sera protégé du froid !

Les précautions à prendre

Face au froid, mieux vaut adopter les bons gestes. La première chose à faire est de limiter la durée des promenades. Si vous pouvez sans problème passer 1 h par jour à vous promener avec votre fidèle ami en été, réduisez ce temps de moitié au plus fort de l’hiver.

Pour éviter que des crevasses se forment sur les coussinets très sensibles au froid de votre chien, des pommades ou des chaussettes spéciales existent. De même, un petit manteau coupe-vent peut être une solution lorsque le soleil se fait rare.

Sources : Wanimo Véto ; Véto online ; Sciences et Avenir

Articles liés

5 astuces pour préparer votre chien à l’hiver