in

Ce qu’il faut savoir pour aider ou adopter un animal destiné à l’abattoir !

Crédits : Image_Source_ / iStock

Chaque année, c’est plus d’une centaine de milliards d’animaux qui sont destinés à l’abattoir. Vaches, chevaux, moutons, cochons, poules… Ils sont tous concernés. Bien que certains élevages offrent de bonnes conditions de vie à leurs animaux, ce n’est pas le cas de tous. En effet, certains animaux sont envoyés à l’abattoir après une vie de souffrances. Si cette situation vous touche et que vous souhaitez aider, voici ce qu’il faut savoir pour sauver un animal de l’abattoir. 

Les associations en action

Les animaux destinés à l’abattoir sont parfois en très mauvais état, et ce qu’ils soient issus d’élevages industriels ou de particuliers. Certains y sont envoyés simplement parce que leurs propriétaires ne peuvent plus s’en occuper. En effet, l’abattoir est la solution de facilité pour se débarrasser d’un animal.

Néanmoins, certains animaux peuvent être interceptés avant de partir à l’abattoir grâce à l’action des associations, mais aussi grâce à des dons, des cagnottes et des adoptions. En effet, différentes associations proposent de venir en aide à ces animaux.

poules
Crédits : MahirAtes / iStock

De même, de nombreux refuges permettent aux animaux initialement destinés à l’abattoir de se voir offrir une seconde vie, et d’échapper ainsi à un sort tragique. Le site de L214, par exemple, recense les refuges d’animaux de ferme.

Grâce à ces refuges ou sanctuaires, vous avez la possibilité d’aider les animaux en les parrainant ou en les adoptant. Qu’il s’agisse de chevaux, de moutons, de cochons, de brebis ou encore de poules, ils sont nombreux à mériter une seconde chance.

Comment s’occuper d’un animal sauvé de l’abattoir ? 

Tous les animaux ont besoin d’attention et de soins particuliers. Toutefois, les soins vétérinaires pour des animaux délaissés, malmenés ou abandonnés, peuvent vite devenir onéreux. En effet, les animaux sauvés de l’abattoir n’ont généralement pas eu de suivi médical et peuvent avoir différents problèmes de santé plus ou moins graves à traiter. Il est donc important d’en avoir conscience.

Avant de vouloir récupérer un animal de l’abattoir, il est également essentiel de connaître son histoire, et d’avoir conscience du temps qu’il sera nécessaire de lui accorder pour lui redonner goût à la vie.

Les autres moyens d’aider

Si vous n’avez pas la possibilité d’adopter un animal sauvé de l’abattoir, vous pouvez aider de différentes façons. Tout d’abord, en réduisant votre consommation de viande. Vous agissez ainsi à l’encontre de la surconsommation et luttez pour une alimentation plus raisonnée.

Mais vous pouvez également devenir bénévole pour des associations, signer des pétitions, ou encore faire des dons.