in

Cachemire : comment est-il fabriqué ? Pourquoi est-il si cher ?

Crédits : iStock
Cachemire : comment est-il fabriqué ? Pourquoi est-il si cher ?
noté 5 - 5 vote[s]

Vous faites peut-être partie de ceux qui apprécient particulièrement de porter des pulls en cachemire. Et pour cause, cette sensation incroyablement douce sur la peau est inégalable. Non seulement ça tient chaud, mais en plus c’est confortable ! Mais pourquoi cette laine est-elle si chère ? Et comment est-elle fabriquée ? Réponses !

D’où vient le cachemire ? 

À l’origine, le cachemire provient d’une espèce de chèvres originaires de la région du Cachemire, une région montagneuse qui s’étend de l’Inde à la Chine, en passant par le Pakistan. Les chèvres cachemire, aussi appelé chèvres du Tibet, sont désormais élevées dans de nombreux territoires asiatiques, comme la Mongolie, le Tibet, l’Iran ou encore le nord de l’Inde.

Ces chèvres ont la particularité de posséder une fourrure trois fois plus isolante que la laine de mouton. De plus, leur fibre est plus douce, plus fine et plus légère. Pour un pull en cachemire, cela peut prendre jusqu’à quatre chèvres pour produire suffisamment de fibres. Or, ces chèvres sont rares, la production étant moins élevée que la demande. Cela explique donc pourquoi le cachemire est plus cher que la laine.

Toutefois, différentes espèces de chèvres sont désormais utilisées pour produire du cachemire. Elles sont réparties dans le monde entier, notamment en Chine, en Australie, au Canada ou encore aux États-Unis.

chèvres cachemire
Crédits : iStock

La fabrication du cachemire est-elle cruelle pour les animaux ? 

Le processus de fabrication du cachemire est ancestral. Depuis des millénaires, les éleveurs de chèvres doivent attendre le printemps, de mars à mai, afin que les chèvres muent et perdent naturellement leur laine d’hiver. Ils récoltent ensuite les poils qu’elles ont perdu, souvent à l’aide d’un peigne, et les transforment en fils, puis en tissus. Mais la difficulté réside dans le fait que c’est le sous-poil qui doit être utilisé car c’est sa finesse qui confère cette incroyable douceur. Il doit donc être séparé de la couche externe du poil.

Cependant, depuis que la demande pour les pulls, cardigans et autres châles en cachemire a explosé, l’élevage de chèvres cachemire est devenu une véritable industrie. Désormais, les éleveurs n’ont plus le temps d’attendre le printemps et doivent satisfaire les consommateurs toute l’année. Ainsi, il n’est pas rare que les chèvres soient tondues (et plus rarement épilées) en plein hiver. Mais, étant donné qu’elles n’ont plus leur fourrure pour se protéger du froid, elles deviennent vulnérables et nombreuses sont celles qui meurent des suites de cette tonte.

Par ailleurs, d’autres dérives cruelles ont été observées par la célèbre association de défense des animaux Peta. Par exemple les chevreaux dont les toisons sont perçues comme “défectueuses” sont abattus sans ménagement. Pour toutes ces raisons, l’association recommande aux consommateurs de se  tourner vers des vêtements en fibres végétales.

Source

Vous aimerez aussi :

5 choses indispensables à savoir sur le commerce de la fourrure

Voilà comment est fabriqué le café le plus cher du monde…

Horrible : une nouvelle mode consiste à transformer des scarabées vivants en bijoux !