in

9 choses étonnantes à savoir sur la digestion de votre chien

Crédits : iStock

Chez le chien, comme chez l’Homme, le processus de digestion commence au moment de la mastication. Et il se termine lorsque les aliments qui n’ont pas été absorbés par l’organisme sont évacués sous la forme d’excréments. Ainsi, le temps de digestion prend obligatoirement plusieurs heures, entre 6 et 12 habituellement. Vous ne le saviez pas ? Eh bien sachez qu’il y a encore une foule de choses à la fois étonnantes et très utiles à apprendre sur la digestion de votre chien !

1. Ses crottes sont le reflet de son état de santé

En tant que propriétaire de chien, vous connaissez l’apparence habituelle des crottes de votre boule de poils. Ainsi, au moindre changement, que ce soit au niveau de la texture, de la couleur ou de l’odeur, vous savez que quelque chose ne va pas. Et d’autant plus si cela dure plus de 36 heures.

Observer les crottes de son chien est donc une bonne façon de prévenir d’éventuelles maladies.

2. Il ne peut mâcher que de haut en bas

Contrairement à l’Homme, le chien ne peut pas mâcher les aliments d’un côté puis de l’autre, c’est-à-dire de façon latérale. En effet, sa mâchoire n’est conçue que pour mastiquer de haut en bas. La raison est simple : les humains, omnivores, ont besoin de broyer davantage les aliments afin de mieux les digérer. En effet, nous mangeons de nombreux aliments différents, et notamment des végétaux.

Le chien, quant à lui, est à l’origine un carnivore dont le corps a évolué au fil des ans pour lui permettre de manger efficacement de la viande. Or, la viande est plus facilement déchirée par les crocs que les végétaux par exemple.

3. Il peut digérer les glucides

Même si, à l’origine, les chiens (qui étaient alors des loups) étaient entièrement carnivores, ils ont depuis été domestiqués. Ainsi, même si leur mâchoire n’a pas évolué, ce n’est pas le cas de leur digestion.

En effet, à force de côtoyer l’Homme, leur organisme a appris à digérer et à utiliser les nutriments présents dans les végétaux ainsi que les glucides. Ainsi, il est faux de dire que les chiens ne supportent pas les céréales. Ils peuvent en manger, simplement les protéines animales doivent rester majoritaires dans leur alimentation.

4. Il peut avoir des brûlures d’estomac

Votre chien peut être sujet aux maux d’estomac, tout comme vous. Dans ce cas, il a tendance à adopter la “position de prière“, les pattes étendues vers l’avant et les fesses en l’air.

chien position de prière
Crédits : iStock

Les problèmes digestifs ainsi que les intoxications alimentaires sont monnaie courante chez nos amis canins. La diarrhée et les vomissements sont d’ailleurs les premiers symptômes les plus fréquents. Mais ils disparaissent généralement tout seuls, notamment si le chien cesse de manger (mais pas de boire !) pendant 12 heures, le temps de “reposer” l’estomac. En revanche, si les troubles digestifs durent plus de 36 heures, une visite chez le vétérinaire s’impose.

5. Il n’a pas de cholestérol

Le cholestérol est réputé pour être particulièrement dévastateur sur le coeur des humains. Ainsi, les médecins recommandent généralement, pour faire baisser le taux de cholestérol, de privilégier les féculents, les céréales et les fruits et légumes au détriment des aliments gras.

Mais en ce qui concerne le chien, le cholestérol n’a aucun impact sur sa santé. La raison ? Son système digestif est conçu pour contenir de la graisse animale.

6. Son temps de digestion est plus rapide que le vôtre

Après un repas, vous éliminerez tous les aliments que vous avez ingérés en 12 à 24 heures. Chez votre chien, les aliments se déplacent plus rapidement, son temps de digestion étant plutôt estimé à 6 à 12 heures.

Bien évidemment, ce n’est pas une science exacte et ce temps de digestion dépend du taux d’hydratation, du niveau d’activité physique, de la qualité des aliments ou encore de la taille de votre chien. En effet, les grands chiens mettent plus de temps à digérer que les petits chiens.

7. Il peut manger des déchets sans tomber malade

Vous avez peut-être déjà remarqué que votre chien était capable de manger des excréments, des aliments périmés ou d’autres types de déchets sans tomber malade ? Non, ce n’est pas un super-héros, il a simplement l’avantage d’avoir une salive aux propriétés antibactériennes.

En effet, au moment de la mastication, lorsque le processus de digestion commence, le chien produit de la salive. Or, cette dernière a pour rôle de tuer les bactéries qui pourraient être nocives pour l’organisme.

chien mange
Crédits : iStock

8. Il ne doit pas courir après avoir mangé

Peut-être avez-vous déjà entendu qu’il était dangereux de faire faire de l’exercice à votre chien juste après son repas. En réalité, il y a une bonne raison à cela : si votre chien se met à courir alors qu’il a le ventre plein, son estomac peut se retourner sur lui-même à cause du poids de la nourriture.

Ainsi, il est recommandé de sortir votre chien au minimum 2 heures après ses repas, le temps que la digestion soit bien enclenchée. À noter que les grands chiens sont plus concernés par la torsion d’estomac. Dans tous les cas, si cela arrive à votre chien, il doit être opéré en urgence, sous peine de mourir.

9. Il peut digérer des os

L’estomac de votre chien est beaucoup plus acide que le vôtre. La raison ? Il doit être capable de digérer des aliments particulièrement difficiles, comme les os (oui oui !) ou la viande. En effet, son régime alimentaire, du moins à l’état sauvage, est bien moins digeste que le vôtre.

Source

Vous aimerez aussi :

Alimentation de votre chien : 15 erreurs à éviter absolument

Combien de fois par jour doit-on nourrir son chien ?

Indigestion chez le chien : les signes qui ne trompent pas !