in

5 choses à savoir sur le Berger des Shetland

Crédits : iStock
5 choses à savoir sur le Berger des Shetland
noté 4.3 - 3 votes

Le Berger des Shetland ressemble beaucoup au Colley à poil long (vous savez, le fameux Lassie) mais en version miniature. Ce petit chien de 7 kilos est avant tout un chien de berger qui excelle à la garde des troupeaux, mais il fait également un excellent chien de compagnie. 

1/ Des origines écossaises

Comme son nom l’indique, le Berger des Shetland est originaire des îles Shetland, en Écosse. Utilisé pour la garde de troupeaux, il excellait particulièrement avec les moutons. Issu de croisements entre des chiens de berger et des chiens de race Colley, il ressemble étrangement à ce dernier mais il est en réalité une race à part entière.

Désormais utilisé comme chien de compagnie, le Berger des Shetland est un sportif accompli qui présente notamment de fortes aptitudes en agility.

Crédits : JACLOU-DL/Pixabay

2/ Un chien d’une grande beauté

L’allure du Berger des Shetland a de quoi séduire. Une fourrure majestueuse, une abondante crinière, un corps petit mais élancé, un museau allongé, des yeux en amandes emplis de douceur… Tout en lui respire l’harmonie et le raffinement.

Crédits : JacLou/Pixabay

3/ Un chien très affectueux

Le Berger des Shetland est un chien particulièrement aimant envers ses maîtres. Doté d’un caractère doux et joueur, il est également très intelligent et apprend ainsi très vite. Il aime les séances d’apprentissage avec son humain et peut devenir un vrai petit as de l’obéissance. Par ailleurs, c’est un chien actif qui a besoin de se dépenser quotidiennement.

Crédits : JACLOU-DL/Pixabay

4/ Un tempérament réservé

Lorsqu’il connaît ses interlocuteurs, le Berger des Shetland est le meilleur des chiens. En revanche, il est particulièrement méfiant envers les étrangers, voire craintif. Mais cette réserve fait de lui un bon chien d’alarme qui n’hésitera pas à prévenir ses maîtres de la présence d’intrus.

Crédits : Pxhere

5/ Têtu mais sensible

Malgré un caractère facile à vivre, le Berger des Shetland n’en demeure pas moins têtu. Ne le forcez surtout pas à faire quelque chose qu’il n’a pas envie de faire, sous peine de le traumatiser à vie. L’éducation devra donc être ferme, sans être trop dure.

En effet, c’est également un chien doté d’une grande sensibilité qui ne supporte pas la violence verbale ou physique. Il peut facilement devenir dépressif s’il est maltraité ou simplement grondé à l’excès.

Crédits : Pxhere

Sources : Yummypets ; Chien

Articles liés

5 choses à savoir sur le Border Collie

7 choses à savoir sur le berger australien

5 choses à savoir sur l’Alaskan Klee Kai, ce Husky qui reste chiot toute sa vie