in

Vous aimez les animaux ? Alors voici la liste des activités à éviter !

Crédits : macniak / iStock

Vous n’en pouvez plus de lire des articles sur les multiples actes de cruauté des hommes envers les animaux ? Cela vous déprime ? Vous avez envie que le monde change ? Alors vous aussi vous devez changer vos habitudes ! En effet, contrairement à ce que l’on a tendance à croire, ce n’est pas toujours de la faute des autres. Et il se trouve que certaines activités que l’on effectue, notamment en vacances, n’améliorent pas les choses en matière de bien-être animal. Voici donc les activités à proscrire absolument de vos prochaines vacances !

1. Monter des animaux

De manière générale, peu importe le pays où vous vous trouvez, il est vivement déconseillé de pratiquer une activité touristique qui s’effectue à dos d’éléphant, de dromadaire, d’âne ou même de cheval (cela vaut également pour les calèches). En effet, les animaux utilisés pour transporter les touristes ne sont pas toujours bien traités, loin de là…

Parfois même ils sont forcés à travailler de longues années durant jusqu’à épuisement. Ils meurent alors de fatigue ou sont tués par leurs propres propriétaires étant donné qu’ils coûtent désormais trop cher à entretenir.

ânes
Crédits : sal73it / iStock

2. Aller voir un spectacle de cirque avec des animaux sauvages

Ce n’est un secret pour personne, les tigres, les lions ou encore les oiseaux n’ont rien à faire dans un cirque. Non pas qu’ils y soient forcément maltraités, mais le simple fait de les garder enfermés dans de minuscules cages toute leur vie durant et de les forcer à effectuer des tours pour amuser la galerie est en soi de la maltraitance.

Alors certes, observer des animaux si exotiques de près est un vrai plaisir pour vous et vos enfants. Mais en réfléchissant à leurs conditions de vie, vous comprendrez rapidement que ça n’a rien d’un plaisir pour eux d’être contraints et forcés à se produire en spectacle.

tigre cirque
Crédits : iStock

3. Prendre des selfies avec des animaux sauvages

Si l’objectif de vos vacances est de rapporter un maximum de photos souvenirs, grand bien vous en fasse. Seulement, évitez de mêler les animaux à ça. La raison ? Le simple fait de partir à la recherche d’animaux sauvages pour les prendre en photo représente un vrai danger pour eux. En effet, non seulement ils s’habituent peu à peu à l’homme, mais en plus leur territoire est envahi par les touristes en mal de photos. Or, cela abîme significativement leur environnement.

Et ne parlons pas des animaux enfermés dans des zoos ou qui sont obligés de poser dans la rue pour quelques sous. En effet, les grands félins, comme les lions ou les tigres, sont la plupart du temps drogués afin de pouvoir rester calmes aux côtés des visiteurs, le temps d’une photo.

Quant aux ours ou encore aux singes qui travaillent dans la rue, ils sont généralement issus du marché noir. Cela signifie qu’ils ont été capturés dans leur milieu naturel, arrachés à leurs proches, pour ensuite être vendus. Ensuite, leur vie consiste à être enchaînés et battus pour effectuer des tours à longueur de journée. Alors, avant de prendre un selfie avec l’un de ces animaux, réfléchissez-y à deux fois. Autant ne pas encourager ces pratiques ignobles.

selfie singes
Crédits : iStock

4. Se rendre dans un parc aquatique

Attention, nous ne nions pas que certains parcs aquatiques agissent pour la protection et la survie des animaux marins. Toutefois, tout comme c’est le cas pour les zoos, il en existe également dont l’objectif s’avère plus… lucratif.

Par exemple, il est bien connu que les orques deviennent folles à force de rester enfermées, seules dans un petit bassin. La plupart du temps, elles finissent par se tuer elles-mêmes en se frappant la tête contre les murs de leur bassin. Pourtant, cette misérable vie est le lot de nombreuses orques dans le monde… Ainsi, avant de vous rendre dans l’un de ces parcs, pensez à vérifier son engagement pour la cause animale.

À noter que, dans la même lignée, méfiez-vous des activités qui consistent à nager avec des dauphins ou à donner à manger à des phoques…

lolita orque
Crédits : Miami Seaquarium/Wikipédia

5. Assister à une corrida

Le folklore, c’est bien, mais sans tuer des animaux, c’est mieux. Or, les corridas sanglantes sont encore autorisées dans de nombreux pays, y compris en France, sous prétexte qu’elles appartiennent à la “tradition”. Pourtant, cette pratique cruelle n’est plus inscrite au patrimoine français, et ce depuis 2015.

taureau torero corrida
Crédits : Pxhere

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :