in

Top 9 des insectes et arachnides les plus dangereux du monde

Araignée-banane
L'araignée-banane. Crédits : TacioPhilip/iStock

Notre Terre foisonne d’insectes et d’arachnides en tout genre aux formes, couleurs et modes de vie divers. De nos jours, il existerait 950 000 espèces d’insectes répertoriés. Néanmoins, selon les entomologistes, leur quantité pourrait en réalité être dix à cent fois plus importante. Les arachnides (comprenant majoritairement les araignées, les acariens et les scorpions) compteraient entre 50 000 et 95 000 variétés d’après les arachnologues. Parmi toutes ces petites bêtes, certaines sont extrêmement dangereuses pour l’être humain.

1. Le moustique

Le moustique est l’insecte le plus mortel pour l’Homme. Il cause en effet près d’un million de décès chaque année. Cet insecte transporte de nombreuses maladies qu’il inocule au spécimen dont il suce le sang pour se nourrir. Il existe 3500 espèces recensées de moustiques, dont le moustique tigre. Ce dernier peut être porteur de la dengue ou du chikungunya.

moustique tigre
Moustique tigre. Crédits : FotoshopTofs/Pixabay

2. Le réduve

Le réduve est une punaise originaire d’Amérique latine. Tout comme le moustique, il se nourrit de sang. Il s’agit également d’un vecteur de maladies graves, telles que la maladie du Chagas où un parasite transmis par les excréments du réduve colonise le sang et les tissus de son hôte. Le symptôme le plus violent se traduit par un œdème cardiaque ou cérébral.

réduve punaise
Crédits : Sunshower Shots/iStock

3. La mouche tsé-tsé

Originaire d’Afrique, la mouche tsé-tsé a beaucoup fait parler d’elle il y a une dizaine d’années. Cet insecte transmettant la maladie du sommeil (ou trypanosomiase humaine africaine) cause chaque année un millier de morts en Afrique subsaharienne. Sans traitement, le parasite injecté s’insinue dans le système nerveux, causant des troubles du sommeil et des délires mentaux.

mouche tsé-tsé
Crédits : Attardog/iStock

4. La chenille Lonomia Obliqua

La chenille Lonomia Obliqua réside en Amérique du Sud. D’une longueur de 5 cm, cette espèce est parcourue de poils urticants et possède un poison au pouvoir toxique très puissant. Malheur à la personne un peu trop audacieuse qui tenterait de l’effleurer, car son venin entraîne des hémorragies internes ou la gangrène.

chenille
Crédits : Centre d’information toxicologique de Santa Catarina/Wikimedia

5. L’araignée-banane

La morsure de l’araignée-banane est mortelle pour quiconque s’aventure dans les bananeraies ou transporte des cargaisons de bananes (d’où son nom). Elle libère une neurotoxine qui s’attaque au système nerveux, paralysant alors les muscles et rendant la respiration très difficile.

Araignée-banane
Crédits : TacioPhilip/iStock

6. La veuve noire

La veuve noire vit en Amérique du Nord. Cette variété d’arachnides injecte un poison qui cause une violente douleur à l’endroit de la morsure, entraînant des maux de tête, des tremblements, des vomissements et une dystonie neurovégétative. Les fonctions respiratoires, circulatoires et cardiaques sont alors sérieusement déréglées, pouvant provoquer le décès.

araignée veuve noire
Crédits : marceloterapeuta/Pixabay

7. L’Atrax robustus

L’Atrax Robustus est une mygale endémique de l’Australie atteignant les 7 cm de longueur. Elle est considérée comme l’araignée la plus dangereuse pour l’Homme du fait de sa proximité citadine et de sa morsure mortelle. En période de reproduction, les mâles se retrouvent à l’intérieur des habitations, se terrant dans des espaces clos comme les chaussures ou les vêtements. Son venin agit en moyenne durant deux heures, le temps requis pour créer un œdème pulmonaire chez l’humain. Ses chélicères (crochets) sont si puissants qu’ils peuvent traverser les pantalons, les chaussures et percer la kératine d’un ongle.

araignée atrax robustus
Crédits : User:Tirin/Wikimedia – CC by 3,0

8. La Paraponera ou fourmi balle de fusil

La Paraponera est insecte d’Amérique du Sud surnommé fourmi balle de fusil en raison de la douleur intense ressentie instantanément après la piqûre. Cet effet, accompagné de spasmes du membre touché, peut s’étaler sur une période de six heures. Dans certaines cultures sud-américaines, la piqûre de la Paraponera est utilisée pour démontrer le courage et la force de résistance, l’initié devant rester totalement impassible face à la souffrance.

fourmi balle de fusil
Crédits : Graham Wise/Wikimedia – CC by 2,0

9. L’abeille tueuse

L’abeille tueuse (ou abeille africanisée) est une espèce hybride conçue au Brésil. Elle provient du croisement de la sous-espèce africaine Apis mellifera scutellata et des sous-espèces européennes Apis mellifera ligustica et Apis mellifera iberiensis. Elle est fortement agressive et inflige de nombreuses piqûres à sa victime. En outre, l’abeille tueuse peut traquer son opposant sur plus d’un kilomètre. Mieux vaut ne pas se trouver à proximité d’un essaim d’abeilles tueuses, car certaines attaques sont déclenchées par tout un bataillon de ces insectes belliqueux, pouvant causer simultanément un millier de piqûres.

Hormis le moustique, les animaux que vous venez de voir ne figurent pas dans nos contrées européennes, sauf en cas d’introductions accidentelles ou délibérées par les humains. Cependant, des insectes bien de chez nous peuvent être tout aussi redoutables, comme ces 5 bêtes minuscules qui dévorent le bois des maisons. Par ailleurs, toujours sur le thème des créatures dangereuses, voici les 10 races de chiens les plus hostiles qui soient.