in

Ratel : 8 choses à savoir sur l’animal le plus agressif au monde

Crédits : compuinfoto / iStock

Le ratel est l’illustration parfaite du fait que ce qui est petit n’est pas toujours si mignon que ce que laissent penser les apparences… Et pour cause : c’est l’un des animaux les plus teigneux et agressifs qui existent. Gare aux prédateurs qui se risquent à l’attaquer.

1. Il est assez répandu dans le monde

Aussi appelé zorille du Cap, le ratel est un animal qui appartient à la même famille que les furets et les blaireaux, bien qu’il s’en distingue par les caractéristiques que nous allons présenter dans cet article.

Tout d’abord concernant sa répartition, on peut l’observer en Inde, dans la péninsule arabique et aussi en Afrique. Selon l’Union Internationale pour la conservation de la Nature, sa survie n’est pas menacée.

2. Un poids plume

Le ratel mesure une dizaine à une trentaine de centimètres de long, pour un poids qui peut varier de 5 à environ 15 kilos.

Ces mensurations laissent penser à un animal relativement fragile, d’autant plus que son apparence ne manque pas de faire penser au blaireau ou encore au diable de Tasmanie.. Jusqu’ici, pas de quoi s’inquiéter, si l’on omet le fait que c’est pour mieux tromper l’ennemi.

3. Une agressivité maximale

Pour ce qui est de se défendre, le ratel peut compter sur un mental d’acier. Sous ses airs assez “fragiles”, il cache une bonne endurance, une intelligence notable et un caractère farouche qui font de lui une teigne qui n’a peur de rien…

Ni des lions, ni des serpents, ni des Hommes. Il préférera se battre jusqu’à la mort plutôt que de s’avouer vaincu. De quoi donner du fil à retordre à ceux qui osent s’attaquer à lui.

ratel honey badger
Crédits : iStock / Massimo_S8

4. Un omnivore qui ne cède pas facilement sa part 

Sa nourriture se constitue notamment de baies, de racines et de miel (dont il est très friand), ce qui lui vaut en anglais le surnom de “blaireau à miel”.

Mais qui dit omnivore dit bien entendu viande… Le ratel ne laisse pas sa part quand il en a une portion, bien au contraire. Dans son alimentation figurent donc aussi les insectes, les oiseaux, les grenouilles, les tortues et même des serpents !

5. Des dents à toute épreuve

Ses dents acérées lui permettent en effet de couper et déchiqueter la viande sans difficultés ! Même les carapaces des tortues ne lui résistent pas. Non contentes d’être tranchantes et acérées, ses dents regorgent aussi de nombreuses bactéries amenant diverses infections – dont certaines mortelles – en cas de morsure. Cela en fait une arme de choix pour le ratel.

6. Un spécialiste de l’arrachage de testicules

Si ce petit animal ne vous semblait pas déjà assez agressif, voilà de quoi revoir votre jugement. Nous avons déjà vu qu’il est inépuisable au combat et très intelligent. Mais il y a pire. Pour mieux fatiguer ses adversaires, il leur arrache les testicules et les laisse se vider de leur sang afin de les épuiser au maximum et d’en faire son affaire par la suite.

ratel
Crédits : iStock / Cindernatalie

7. Un parfum très personnel

Il attaque aussi l’odorat de ses adversaires grâce à une odeur nauséabonde qui n’appartient qu’à lui. Il libère en effet cette senteur grâce à des glandes situées près de l’anus, pour un effet multitâches.

Cela lui sert donc à marquer son territoire, à désorienter ses ennemis en cas d’attaque ou encore à endormir les abeilles chez lesquelles il vient se fournir en miel.

8. La peau comme meilleur bouclier 

Lorsque l’on dit que le ratel est un dur à cuire, c’est également au sens propre du terme. Sa peau épaisse lui permet en effet de résister plus facilement aux attaques de ses ennemis, qu’il s’agisse des crocs d’un lion ou des dents venimeuses d’un serpent. Celle-ci est en effet épaisse d’environ 6 mm au niveau du cou, et résiste plus facilement aux piqûres d’abeilles.