in

Pudu : 5 choses à savoir sur le plus petit cervidé du monde

Crédits : Capture vidéo YouTube/LA Zoo

Il semble tout droit sorti d’un dessin animé, et pourtant le pudu est un animal tout ce qu’il y a de plus réel. Avec sa bouille de bébé, ses oreilles arrondies et son corps trapu, ce tout petit cervidé pourrait assurément figurer dans le classement des animaux les plus mignons du monde. Pour en savoir plus sur cet animal méconnu, c’est par ici !

1. Il est minuscule

Pour un animal appartenant à la même famille que les cerfs, les chevreuils, les daims, les élans ou encore les rennes, le pudu détonne de par sa petite taille. Et pour cause, il fait la taille d’un lièvre !  Toutefois, tous les pudus ne sont pas de la même taille pour la simple et bonne raison qu’il existe deux espèces, vivant toutes deux en Amérique du Sud :

  • Pudu puda : présent au Chili et en Argentine, il ne dépasse pas les 45 cm de haut et les 85 cm de long pour un poids moyen de 13 kilos.
  • Pudu mephistophiles : présent en Colombie, en Équateur et au Pérou, il dépasse rarement les 35 cm de haut pour un poids de 6 kilos. Cela fait donc de lui le plus petit cervidé au monde.
pudu mephistophiles
Crédits : Wikimedia Commons

2. Seuls les mâles ont des bois

Il est très difficile de reconnaître un pudu mâle d’un pudu femelle au vu de leurs ressemblances physiques. Cependant, le moyen le plus sûr est d’observer la présence de bois. En effet, seuls les mâles possèdent des bois sur le haut du crâne. Ces derniers mesurent généralement 10 cm de long et tombent une fois par an, en juillet.

Ce sont d’ailleurs ces bois qui permettent aux pudus de marquer leur territoire. En effet, le pudu étant un animal territorial, il a pour habitude de frotter ses bois contre les arbres pour y laisser son odeur. Il a également tendance à laisser ses excréments à proximité de ses lieux de repos et de repas afin de prévenir un éventuel rival que le territoire est déjà occupé.

pudu
Crédits : virgonira/iStock

3. Il est très craintif

Le pudu est un animal solitaire, hormis lors des périodes de reproduction, et particulièrement craintif. Et pour cause, au vu de sa petite taille, il est la proie de nombreux prédateurs : pumas, hiboux, renards, aigles…

Son seul moyen de se protéger est, grâce à son pelage brun-roux, de se cacher sous la couverture végétale dense que lui offrent les forêts dans lesquelles il vit. Méfiant, il a tendance à se déplacer lentement et à humer l’air régulièrement afin de pouvoir anticiper le moindre danger.

pudu
Crédits : Robert Lowe/Flickr

4. Il est herbivore

Le pudu est, comme tous les autres cervidés, exclusivement herbivore. Par conséquent, il se nourrit de fougères, de vignes, de champignons, de baies, de fruits, de feuilles d’arbres ou encore d’herbe. Mais il peut également apprécier les céréales, les noix ou encore le foin.

Dans tous les cas, en raison de sa taille naine, il est bien souvent obligé de se tenir debout sur ses pattes arrière ou d’escalader des arbres pour atteindre les feuilles situées en hauteur.

Quant à l’eau, le pudu n’en a pas vraiment besoin. Et pour cause, tous ses besoins en eau sont comblés grâce à l’eau contenue dans les plantes qu’il mange.

pudu
Crédits : Mats Lindh/Flickr

5. Il se reproduit peu

Si le pudu est si peu visible, ce n’est pas uniquement parce qu’il est discret, mais aussi et surtout parce qu’il n’y en a pas beaucoup. En effet, une femelle pudu ne porte qu’un faon à la fois, à raison de un petit par an en moyenne.

Le temps de gestation du pudu est d’environ 7 mois. Une fois né, le bébé est immédiatement capable de se tenir debout et d’ouvrir les yeux pour voir son environnement. Il atteint ensuite sa taille définitive à l’âge de 3 mois mais reste avec sa mère jusqu’à l’âge de 8 à 12 mois. Il part alors vivre sa vie seul et vit généralement dans la nature jusqu’à 8 à 12 ans. À noter qu’en captivité l’espérance de vie du pudu peut aller jusqu’à 17 ans.

pudu
Crédits : Rodrigo Fernández/Wikipédia

La vidéo d’un pudu :

Vous aimerez aussi : 

10 animaux trop mignons que vous n’aurez jamais pensé être cannibales

Bassaris rusé : découvrez l’animal le plus mignon d’Amérique du Nord !

Panda roux : 5 choses à savoir sur cet animal vraiment trop mignon