in

Prendre l’avion avec son chat : tout ce qu’il faut savoir !

Crédits : GummyBone/iStock

Si vous avez décidé de partir en vacances ou si vous avez pour projet de déménager, vous n’avez peut-être pas le choix : il vous faut prendre l’avion avec votre chat ! Rassurez-vous, c’est tout à fait faisable, et ce même si votre félin n’est pas d’un naturel aventurier. Mais avant de vous rendre à l’aéroport, mieux vaut ne rien oublier. Découvrez donc tous nos conseils pour que le voyage se passe bien !

1.  Contacter en amont la compagnie aérienne

Au moment de l’achat de votre billet d’avion, il est indispensable de contacter la compagnie aérienne que vous avez choisie pour vous renseigner sur leur réglementation en matière d’animaux de compagnie. En effet, certaines compagnies, comme easyJet ou Ryanair par exemple, n’acceptent pas les animaux à bord de leurs avions, hormis les chiens d’assistance. Et ce que ce soit en soute ou en cabine.

Par ailleurs, certaines compagnies peuvent interdire de vol certaines races de chats, comme les chats au museau écrasé par exemple. La raison ? Ces derniers sont plus facilement sujets aux troubles respiratoires. Ainsi, si vous avez un Persan, vous n’aurez peut-être pas la possibilité de voyager avec lui. De même si vous êtes l’heureux propriétaire d’une chatte en gestation.

Dans tous les cas, si votre chat est autorisé à prendre l’avion, vous devrez lui prendre un billet (oui oui !). Ou tout du moins payer un supplément. Chez Air France par exemple, le supplément varie de 60 à 125 euros en fonction de la destination. À noter également que le transport d’animaux en cabine est toujours moins cher qu’en soute !

Dernière chose : pensez à demander à la compagnie aérienne si les billets d’avion sont remboursables. En effet, si votre félin venait à être malade le jour du départ, vous risqueriez d’être bien embêté… L’avantage de réserver un vol avec GOVoyages.com est que vous avez la possibilité d’annuler gratuitement le jour même sur la plupart des vols. Au moins vous pouvez faire face aux imprévus !

2. Peser votre chat

Un autre élément à ne pas oublier lorsque l’on voyage en avion avec son chat est… le poids ! Eh oui, tout comme pour les bagages, les animaux ne doivent pas dépasser un certain poids pour être admis en cabine.

Généralement, ce sont les animaux de moins de 6, voire parfois de 8 kilos (caisse de transport incluse) qui sont autorisés à voyager en cabine. Mais tout dépend bien évidemment des compagnies. Au-delà de ce seuil, les animaux doivent voyager en soute.

Les chats dépassant rarement les 4 ou 5 kilos, vous ne devrez donc pas avoir de problème, sauf si vous avez un Maine Coon ou un Ragdoll.

3. Prévoir une caisse de transport adaptée

Vous vous en doutez, votre chat doit être transporté dans une caisse ou un sac de transport lors du vol. Il ne pourra en aucun cas se balader dans la cabine ni même se coucher sur vos genoux. C’est bien simple, vous aurez interdiction de le laisser sortir de sa caisse ! En revanche, vous aurez obligation de poser cette dernière sur le sol ou sur vos genoux.

chat blanc caisse de transport
Crédits : iStock

Pour le choix de la caisse, là encore mieux vaut se tourner vers la compagnie aérienne afin de connaître ses exigences en la matière. En règle générale, une caisse de transport homologuée IATA (International Air Transport Association) convient à la plupart des compagnies. Mais soyez vigilant car si votre caisse n’est pas adaptée, votre chat pourrait se voir refuser l’embarquement.

Par ailleurs, pensez à coller une étiquette indiquant vos coordonnées sur la caisse de votre matou, on ne sait jamais !

4. Prévoir de l’eau et de la nourriture

Que vous effectuiez un vol long ou un vol court, la règle est la même : vous devez absolument penser à amener avec vous une gamelle d’eau et de nourriture pour votre chat.

De même, pensez à aménager sa caisse de transport de façon à la rendre un peu plus confortable. Par exemple, installez-y une couverture toute douce ainsi qu’un jouet.

Et n’oubliez pas de prendre avec vous un harnais et une laisse, au cas où on vous demanderait de sortir votre chat de sa caisse lors de votre passage au contrôle de sécurité de l’aéroport.

5. Penser aux vaccins

Que vous voyagiez à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Union Européenne, votre chat doit avoir tous ses vaccins à jour. Et notamment celui contre la rage si vous voyagez hors de France. Dans ce dernier cas, il doit également être muni d’un passeport européen rempli par un vétérinaire afin d’attester de sa bonne santé.

Enfin, sachez que l’identification de l’animal par une puce électronique est toujours obligatoire.

Vous aimerez aussi : 

Prendre l’avion avec son chien : tout ce qu’il faut savoir !

Caisse de transport : 5 astuces pour enfin réussir à y faire entrer votre chat

Voyage en transports en commun avec un animal : ce qu’il faut savoir !