in

Pourquoi les rats ont-ils une mauvaise réputation ?

Crédits : Francisco Martins / iStock

Entre le rat et la souris il y a très peu de différences. Pourtant dans l’esprit de beaucoup de gens, c’est le rat qui inspire le dégoût et la peur. Même si pour d’autres, cet animal ne cause aucun souci aujourd’hui, il en a posé plus tôt… Histoire et légendes, on vous explique pourquoi le rat a toujours eu une mauvaise réputation.

« Le rat est porteur de maladies »

Lorsque l’on pense au rat y associe souvent la peste, notamment la peste noire. Cette maladie a tué 25 millions d’Européens dans les années 1340 ce qui représente 30 % à 40 % de la population de l’époque. Durant cette épidémie, le rat était une victime de la peste qui ne contaminait pas les humains directement, mais via ses puces.

La peste était bel et bien propagée par le rat, mais c’était les puces contaminées qui allaient du rat à l’Homme et leur transmettaient la maladie. Le rat est aussi porteur d’autres maladies qui ne sont pas mortelles, existant encore de nos jours, surtout en Asie comme la douve de Chine ou bien la fièvre hémorragique coréenne.

« Le rat est sale »

Voir un rat dans une ville inspire souvent du dégoût – on l’associe à l’insalubrité. Pourquoi ? Car il fouille les poubelles et cela va contre notre image de ce qui est propre. Surtout en connaissance de son image négative historique due à la peste. D’après Jean Estebanez, maître de conférences en géographie à l’Université Paris-Est Créteil :

« Il va à l’encontre de ce qui est pensé comme moderne depuis l’hygiénisme, ce mouvement de la fin du XIXe siècle qui essaye de purifier la ville des corps indésirables, humains, mais aussi animaux, ces êtres liés à la saleté et la souillure. »

C’est pourquoi voir un rat dans notre ville est souvent dégradant pour celle-ci. Pourtant, sans eux, les villes seraient beaucoup plus sales qu’elles ne le sont ! En effet, à Paris par exemple, ils participent de façon active aux traitements des déchets. On estime que les rats mangent jusqu’à 800 tonnes de déchets par jour.

rat
Crédits : Chanawat Phadwichit/iStock

« Le rat nuit a l’écosystème »

Il n’est pas rare de devoir poser un piège à rats dans notre jardin afin de protéger nos cultures. Et c’est normal : le rat dévore la nourriture et la souille de ses déjections la rendant inconsommable. Il peut ainsi causer des déséquilibres écologiques à grande échelle ! C’est pour cela que l’on a souvent organisé des dératisations dans les champs. Ou bien, on a introduit des chats et autres prédateurs dans des zones où les rats étaient en train de ruiner une culture pour s’en débarrasser. Comme pour lîle de Tashirojima, qui est un exemple parfait !

Le rat dans la littérature française

De plus, la littérature a continué à véhiculer une image négative du rat. En commençant par les expressions françaises comme « être un rat » pour qualifier quelqu’un de radin ou bien un trou à rats » pour parler d’un endroit insalubre.

Les contes n’ont pas aidé le rat à se refaire une image, comme avec Le Joueur de flûte de Hamelin, ou les rats seront chassés de la ville pour être noyés.

Et maintenant ?

Aujourd’hui, le rat commence peu à peu à redorer son blason. On le compte parmi les NAC : les Nouveaux Animaux de Compagnie. Aimé pour sa gentillesse et son intelligence, il est possible d’en avoir un chez soi sans aucun problème. Même si cela peut être surprenant pour les autres, dans ces conditions le rat ne constitue aucun risque !

rat
Crédits : Tanner Johnson/Pexels

Il n’est donc plus dangereux ?

En vérité, le rat est toujours un peu dangereux pour l’Homme aujourd’hui. Outre le fait qu’il risque de ronger et abimer vos meubles, il est encore transmetteur de maladies.

Le plus gros risque c’est la morsure, qui pourrait transmettre la pasteurellose et enflammer la zone touchée. Mais les rats fuiront en vous voyant : il est donc plutôt rare d’être exposé à une blessure si on est prudent.

Cependant, il est dangereux d’avoir des rats chez soi à cause de la leptospirose. Cette maladie se transmet par l’urine et peut donc infecter des denrées alimentaires. Même si chez l’humain la maladie est rarement grave, elle peut s’aggraver et prendre des formes qui mènent à la mort ! En France, elle touche 600 personnes par an.

Mais alors, comment les éviter ?

Quelque part, la mauvaise réputation des rats est fondée. Aujourd’hui, ils ne sont plus autant dangereux qu’avant. C’est justement pour cela qu’il ne faut plus les mettre dans cette position de bête maudite à abattre ! Il existe beaucoup d’autres animaux transmetteurs de maladie dont on ne parle pas.

Pour éviter que les rats soient dangereux chez vous, nous vous conseillons d’utiliser des méthodes inoffensives comme les émetteurs à ultrasons. Ils restent des êtres doués de sensibilité, soyons gentils et partageons la Terre !