in

Nicolas Sarkozy s’est séparé de sa chienne Clara

Crédits : World Economic Forum/Wikipédia

La chienne Labrador prénommée Clara que Nicolas Sarkozy avait adoptée durant son mandat à l’Élysée n’aura pas eu la chance de partager la vie de ses maîtres très longtemps…

Des maîtres pas si « fous » de leur chien

Adoptée en 2008 par le couple Bruni-Sarkozy, Clara est une chienne de couleur sable qui s’était parfaitement adaptée à sa vie au sein de cette famille célèbre. Carla Bruni avait même déclaré : « Quand Clara est arrivée, on en a tout de suite été fous ».

Mais après son départ de l’Élysée, l’ancien Président de la République n’a pas souhaité emmener le jeune canidé dans son nouveau logement, la villa Montmorency, dans le très chic 16e arrondissement de Paris. En effet, il semble que le chien et les deux chats du couple comblaient déjà suffisamment toutes leurs attentes.

Pourtant, Clara s’entendait particulièrement bien avec Dumbledore, le chihuahua de Carla Bruni-Sarkozy. Les deux compères avaient d’ailleurs pris l’habitude de faire quelques bêtises dans le palais présidentiel. Les dégâts de leurs petits crocs sur les fauteuils du célèbre salon d’argent de l’Élysée avaient tout de même coûté plus de 6000 euros en frais de réparation.

chien labrador assis
Crédits : iStock

Un abandon de luxe

Nicolas Sarkozy s’est certes séparé de sa chienne, mais on ne peut pas dire qu’il n’a pas pensé à son bien-être. Selon François Lubrina, qui a pour mission depuis 30 ans de fournir des chiens aux présidents, l’ancien chef de l’État l’a confiée à un couple à qui il verse une pension mensuelle.

François Hollande n’a quant à lui pas hésité à prendre sa chienne Philae avec lui à la fin de son mandat. Il n’y a plus qu’à attendre 5 ans (ou plus) pour voir si Emmanuel Macron s’est assez pris d’affection pour Nemo pour le garder auprès de lui dans sa nouvelle vie.

Source

Vous aimerez aussi :

5 anecdotes sur les chiens des présidents de la République française

Cette entreprise offre un “congé parental” aux employés qui adoptent un animal… Le rêve !

La tête de ce chien mise à prix par un puissant cartel de drogue