in

Leur zoo fermé aux visiteurs, ces deux pandas s’accouplent enfin après 10 ans de vie commune !

Crédits : zeleno / iStock

Il aura fallu que ce couple de pandas se retrouve dans l’intimité la plus totale pour qu’il parvienne enfin à s’accoupler. Une vraie victoire pour l’espèce !

Une reproduction particulièrement ardue

Depuis leur arrivée au zoo du Ocean Park de Hong Kong en 2007, Ying Ying et Le Le, deux pandas géants âgés de 14 ans, n’avaient jamais réussi à s’accoupler. Pourtant, depuis 2010, le personnel avait tout fait pour que la magie opère. 

View this post on Instagram

【🐼大熊貓盈盈和樂樂的好消息💕】經過多年嘅愛情長跑,盈盈同樂樂今日終於成功自然交配喇!今次係佢哋小倆口自9年前(2011年起)開始嘗試自然交配以來首次成功,公園嘅獸醫同護理團隊會繼續密切觀察佢哋嘅身體狀況同行為變化,希望會有熊貓「添丁」嘅好消息!大家留低❤️emoji,一齊祝福盈盈同樂樂可以早日迎接新家庭成員喇! . . [🐼Good News from Giant Panda Ying Ying & Le Le💕] Ying Ying and her long-standing sweetheart Le Le succeeded in natural mating today! This is the first success since the cute couple began attempts at natural mating 9 years ago (from 2011). The Park’s veterinary and animal care teams have been closely monitoring the giant pandas’ body conditions and behavioural changes, hoping to bring wonderful pregnancy news to you all. Let’s leave a ❤️ emoji in the comment section to send your blessing to our lovable Ying Ying and Le Le! #hkoceanpark #OPLovelyAnimals #panda #海洋公園 #熊貓

A post shared by Ocean Park Hong Kong (@hkoceanpark) on

Mais, comme on le sait, les pandas ont un mal fou à se reproduire naturellement. La raison ? Tout d’abord, une femelle panda n’est féconde que un à trois jours par an, durant une période de chaleurs qui se situe généralement entre mars et mai. Si la fenêtre de fécondation est ratée, il faut alors attendre une année entière avant de procéder à un nouvel essai. 

Ensuite, la maturité sexuelle intervient tardivement chez ces animaux : cinq ans pour les femelles et sept ans pour les mâles. Enfin, une femelle donne le plus souvent naissance à un seul bébé. Mais si elle en a deux, la mère ne s’occupe que d’un seul petit et laisse l’autre mourir.

On comprend donc aisément pourquoi la population de pandas géants ne connaît pas une croissance exponentielle ! En effet, il resterait moins de 2 000 pandas géants dans la nature. Pourtant, des efforts de conservation sont faits pour éviter la disparition de l’espèce. Malheureusement, rien n’y fait, les accouplements en milieu naturel ou en captivité restent rares

10 ans d’attente pour Ying Ying et Le Le

Pour Ying Ying et Le Le, il aura donc fallu 10 ans de vie commune avant de les voir enfin passer à l’action le lundi 6 avril dernier. 

« Le succès de l’accouplement naturel d’aujourd’hui est extrêmement excitant pour nous tous, car les chances de grossesse par accouplement naturel sont plus élevées que par insémination artificielle », explique Michael Boos, directeur exécutif des opérations zoologiques et de la conservation à Ocean Park, dans un communiqué.

Dès la fin du mois de mars, quelque chose semblait avoir changé entre les deux pandas. En effet, « Ying Ying a commencé à passer plus de temps à jouer dans l’eau, tandis que Le Le laissait des marqueurs d’odeur autour de son habitat et recherchait ceux de Ying Ying ». 

Mais comment expliquer un tel revirement de situation ? Ces deux pandas sont-ils vraiment passés de l’amitié à l’amour en si peu de temps ? En réalité, il est difficile de savoir pourquoi Ying Ying et Le Le se sont soudainement rapprochés. Mais certains ont leur petite idée…

panda géant
Crédits : iStock

En effet, cet accouplement intervient alors que le zoo est fermé au public depuis le mois de janvier, en raison de la pandémie de coronavirus. Les visiteurs ont donc déserté les allées, laissant les animaux dans une intimité nouvelle. Et c’est peut-être ce calme soudain et cette solitude inhabituelle qui ont poussé les deux ursidés à passer à l’acte. 

Dans tous les cas, il est encore trop tôt pour savoir si l’accouplement a été productif et si la femelle a bien été fécondée. Il faudra patienter jusqu’à l’été avant de pouvoir observer d’éventuels signes de grossesse. 

« En cas de succès, des signes de grossesse, y compris des fluctuations du niveau hormonal et des changements de comportement, peuvent être observés dès la fin juin, bien qu’il y ait toujours une chance que Ying Ying puisse connaître une pseudo-grossesse », conclut Michael Boos. 

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :