in

Haute-Vienne : une maison de retraite pour éléphants ouvrira ses portes en 2018

Crédits : Mister-E/Wikipédia

Un couple d’anciens soigneurs du zoo d’Anvers est en passe de réaliser un projet fou. Passionnés d’éléphants et sensibilisés aux conditions de vie de ces animaux dans les zoos et les cirques, Tony et Sofie ont décidé de leur offrir une fin de vie digne de ce nom.

La signature d’un compromis de vente pour l’achat d’un terrain de 29 hectares sur la commune de Bussière-Galant a marqué le début d’une incroyable aventure. En effet, la première maison de retraite pour éléphants d’Europe ouvrira bientôt sur ce terrain.

Un noble rêve

L’ancien couple de soigneurs veut faire de sa maison de retraite baptisée Elephant Haven un véritable sanctuaire pour ces animaux majestueux. En effet, l’objectif est d’accueillir les vieux éléphants exploités dans les zoos ou les cirques qui ne sont plus capables de réaliser des numéros ou qui ont simplement besoin de repos. Ainsi, ils pourront finir leur vie paisiblement dans cette maison de retraite pas comme les autres.

« Un éléphant en bonne santé peut atteindre 60 ans. On estime qu’en Europe, ils sont 141 à être détenus par des cirques. Or les mentalités changent, l’un après l’autre les pays européens interdisent l’exhibition d’animaux dans les cirques », explique Sophie.

Toutefois, les démarches administratives ne sont pas encore terminées pour le couple. Ils doivent encore sécuriser le terrain et continuer à chercher des soutiens financiers. Mais ils ont bon espoir d’ouvrir leurs portes au printemps 2018 afin d’accueillir les premiers éléphants.

éléphant
Crédits : David Clode/Unsplash

Des soutiens aux quatre coins du monde

L’originalité de ce projet a séduit de nombreuses personnalités et donateurs lambda. Kate Moss, David Bowie ou encore Yoko Ono font partie de ces soutiens internationaux.

Une autre figure de marque qui a largement approuvé ce projet est André-Joseph Bouglione. Selon lui, cette initiative pourrait sauver la vie à de nombreux éléphants. En effet, si l’État finit par enfin interdire la détention de ces animaux en captivité, nombreux sont les cirques et les zoos qui se verraient dans l’obligation d’euthanasier leurs éléphants, faute de solutions…

Source

Vous aimerez aussi :

Un cirque remplace ses animaux sauvages par des pitbulls sauvés de la maltraitance

VIDÉO : un ours de cirque se retourne contre son dresseur au beau milieu d’un spectacle

VIDÉO : la réaction de ce lion qui découvre l’herbe après 13 ans passés dans un cirque vaut tout l’or du monde