in

Des animaux dans les bibliothèques universitaires contre le stress

Crédits : iStock / Rawpixel

Pas besoin d’être scientifique pour savoir que les animaux peuvent avoir une influence bénéfique dans la lutte contre le stress et la solitude. Et c’est précisément sur celle-ci que se sont appuyées l’association Des Museaux pour des Maux et la faculté d’Angers dans un joli projet. Le but ? Permettre aux étudiant·e·s de souffler un peu entre deux révisions.

Amener du bien-être à la fac 

Que l’on soit – ou que l’on ait été – étudiant·e, on ne peut que s’accorder sur le fait que les périodes précédant les examens ne font pas partie des plus reposantes. La fac d’Angers l’a bien compris, et a mis en place des séances bien particulières avec une association spécialisée dans la médiation avec des animaux (dans des unités de soins palliatifs par exemple).

Ces dernières se sont déroulées avant les vacances de Noël, période qui coïncide souvent avec révisions et anxiété. De fait, des séances de médiation par l’animal de 2 heures ont été organisées au sein même des locaux de la fac, plus précisément dans deux bibliothèques universitaires.

Les bibliothèques souffrent parfois d’une image un peu figée et stéréotypée : pas de bruit, interdiction de discuter et de manger, etc. Mais ce que nous rappelle cette initiative, c’est qu’elles sont aussi – et avant tout – des lieux de vie et de lien social. Pas de raison pour que les animaux n’y aient pas leur place, donc !

« Passer un moment avec un animal bienveillant »

Ainsi, des chiens, chats et lapins ont investi des BU d’Angers pour permettre aux étudiant·e·s de lâcher prise et de trouver un peu de réconfort. Le tout en présence de 2 médiatrices professionnelles. Le but est effectivement de passer quelques moments la tête hors des révisions et études pour se poser, dans le calme et la bienveillance.

L’association Des Museaux pour des Maux déclare ainsi vouloir permettre à ces personnes de lâcher prise, « de déposer leur ras le bol, leur stress, leur solitude, l’éloignement de leur famille et de leurs animaux ». De quoi offrir une parenthèse bienvenue, notamment pour celles et ceux qui viennent de l’étranger pour étudier en France.

La première rencontre s’est déroulée en novembre, et les séances se sont prolongées jusqu’au mois de décembre à raison de 2 heures par semaine. Les retours de cette expérience se sont avérés positifs, et on espère que ces moments de détente auront permis aux participant·e·s de se rasséréner un peu !

chat librairie bibliothèque
Crédits : iStock / Luca Upper

Les animaux en bibliothèque : des projets à encourager

On ne peut que regretter le fait que cette initiative ne soit pas très répandue en France et ailleurs. Mais de manière plus globale, des projets de cette nature tendent tout de même à se développer. Il est vrai que la présence d’animaux dans ces lieux permet d’apporter beaucoup de bien-être, notamment dans le cadre de zoothérapies.

À titre d’exemple, une bibliothèque municipale britannique a mis en place des ateliers de médiation. Deux Labradors ont en effet accompagné les personnes qui le souhaitent dans des séances de lecture au mois de janvier. Ces derniers ont été recueillis après plusieurs années de maltraitance, et coulent aujourd’hui des jours paisibles à aider les gens.

Durant ces séances, leur rôle est d’apporter de la confiance aux enfants qui apprennent à lire. Et pas seulement, puisque les adultes éprouvant des difficultés de lecture sont aussi les bienvenus ! Dans tous les cas, la présence rassurante des animaux est une vraie source de calme et de concentration.

Vous aimerez aussi  : 

Top 10 des métiers en lien avec les animaux

San Francisco : l’aéroport adopte un cochon pour rassurer les passagers anxieux !

Envie de travailler avec les animaux ? Devenez ostéopathe pour animaux !