in

Coronavirus : des chiens pourraient bientôt détecter les personnes infectées

Crédits : lolostock / iStock

Face à l’ampleur catastrophique que prend la pandémie de coronavirus partout dans le monde, tous les scientifiques sont sur le pont, à la recherche de solutions pour limiter sa propagation. Et une aide inattendue pourrait venir du meilleur ami de l’homme : le chien. En effet, des chercheurs britanniques ont eu l’idée de dresser des chiens pour détecter les personnes infectées, parfois sans le savoir, par le virus. 

Un entraînement intensif de 6 semaines

Pour espérer parvenir à un tel résultat, l’association Medical detection dogs, la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) et l’université de Durham se sont associées afin de former des chiens renifleurs. Ces derniers vont suivre un entraînement complet durant six semaines.

Durant ce laps de temps, ils devront apprendre à détecter “l’odeur” du nouveau coronavirus et à la repérer sur les personnes malades. Pour ce faire, ils devront, dans un premier temps, sentir des échantillons et signaler ceux qui sont imprégnés de la fameuse odeur.

« Sur le principe, nous sommes sûrs que les chiens peuvent détecter le Covid-19. Nous étudions maintenant comment nous pouvons capturer en toute sécurité l’odeur du virus sur des patients et la présenter aux chiens », a confié Claire Guest, directrice et cofondatrice de Medical detection dogs, et relayée par The Independent.

« L’objectif est que les chiens puissent dépister n’importe qui, y compris ceux qui ne présentent pas de symptômes, et nous dire s’ils doivent être testés »

Claire Guest

À noter d’ailleurs qu’il ne s’agit pas d’une odeur à proprement parler, mais plutôt d’un mélange de changements subtils opérés à l’intérieur de l’organisme. De fait, cette “odeur” n’est pas identifiable pour un nez humain. 

chien museau
Crédits : iStock

Dans tous les cas, si des chiens renifleurs pouvaient être formés, ils pourraient alors être d’une grande aide, notamment pour éviter que l’épidémie ne reparte à la hausse. 

« Si la recherche réussit, nous pourrions utiliser des chiens pour détecter le Covid-19 dans les aéroports à la fin de l’épidémie, pour identifier rapidement les personnes porteuses du virus. Cela aiderait à prévenir la réapparition de la maladie après avoir maîtrisé l’épidémie actuelle », a expliqué Steve Lindsay, de l’Université de Durham.

Les chiens sont déjà capables de détecter de nombreuses maladies

Si les chiens sont les meilleurs candidats pour réussir une telle prouesse, c’est tout simplement parce qu’ils possèdent un odorat incroyablement performant. En effet, il serait jusqu’à 1 million de fois plus développé que l’odorat humain

C’est d’ailleurs grâce à leur flair infaillible que nos amis canins sont d’ores et déjà capables de détecter de nombreuses maladies. On peut notamment citer le cancer, la maladie de Parkinson, la malaria ou encore le diabète.

Plus incroyable encore, ils seraient en mesure de prédire des crises avant même qu’elles ne surviennent. Ainsi, ils peuvent prévenir leur maître de l’arrivée d’une migraine, d’une crise de narcolepsie ou d’hypoglycémie, voire même d’une attaque cérébrale quelques minutes avant qu’elles n’arrivent.

Mais comment est-ce possible ? Tout simplement parce que les chiens sentent les changements de température, les chutes des taux de sérotonine, de protéines, de sucre dans le sang ou d’autres composés chimiques. Ces variations qui s’opèrent discrètement dans notre corps sont en effet autant d’informations que les chiens peuvent détecter. 

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :