in

Chine : les animaux de compagnie, victimes collatérales du coronavirus

Crédits : MaslovMax / iStock

Depuis le début du mois de janvier dernier, le monde est en état d’alerte. La faute à un virus inconnu, baptisé 2019-nCoV, qui est apparu pour la première fois sur le marché de Wuhan, en Chine, et qui n’a cessé de se propager à travers la planète, donnant lieu à une véritable épidémie. Mais c’est la Chine qui est le pays le plus touché avec, à ce jour, plus de 20 000 cas confirmés et plus de 400 morts. Cependant, les humains ne sont pas les seuls concernés, les animaux aussi subissent les conséquences de ce coronavirus…

Des villes mises en quarantaine qui empêchent les déplacements

Depuis quelques jours, la Chine est à l’arrêt. En effet, pour avoir une chance de ralentir l’épidémie, des mesures drastiques ont été prises par le gouvernement. La plus significative d’entre toutes est la mise en quarantaine de nombreuses villes à travers le pays. Mais ce n’est pas tout, les routes ont été coupées, les moyens de transport ont été mis à l’arrêt, de nombreuses entreprises ont été fermées ainsi que les établissements scolaires.

Le problème, c’est que l’arrivée du coronavirus coïncide avec la période du Nouvel An lunaire, l’un des événements le plus important de l’année pour les Chinois. À titre de comparaison, Noël est aux Occidentaux ce que le Nouvel An lunaire est aux Chinois.

De fait, de nombreuses personnes, notamment des étudiants, étaient allées rendre visite à leurs proches pour fêter le Nouvel An en famille. Mais, avec les mesures de confinement, ces personnes ne peuvent plus rentrer chez elles.

chat fenêtre
Crédits : iStock

Les animaux de compagnie livrés à eux-mêmes

Le problème, c’est que de nombreux Chinois possèdent des animaux de compagnie : chiens, chats, reptiles, poules… Or, ces animaux sont, depuis parfois plus de dix jours, abandonnés à leur sort, faute de voir leur propriétaire rentrer à la maison.

Ceux qui ont “de la chance” ont été laissés libres à l’extérieur et peuvent donc tenter de subvenir à leurs besoins. En revanche, ceux qui sont restés seuls, enfermés au domicile de leur propriétaire, sont dans une bien mauvaise posture.

De fait, le hashtag “sauvez les animaux de compagnie laissés à Wuhan” est apparu et est devenu viral depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, et notamment sur Weibo, le réseau social chinois. Les Chinois appellent toutes les bonnes âmes restées sur place à prendre soin de leurs animaux durant leur absence. Et ça fonctionne ! En effet, de nombreuses personnes ont répondu à cet appel à l’aide massif !

Bon à savoir : quant aux rumeurs selon lesquelles le coronavirus pourrait se transmettre également via les animaux de compagnie, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a récemment rappelé sur son compte Weibo qu’il n’y avait « aucune preuve que les chiens, les chats et les autres animaux de compagnie puissent contracter le nouveau coronavirus ». Pour l’instant, la transmission de ce virus semble uniquement inter-humaine.

Vous aimerez aussi :