in

5 signes qui montrent que votre cheval a mal au dos

Crédits : Karen Arnold/Public Domain Pictures

Les douleurs au dos ne sont pas l’apanage des humains. Les chevaux aussi peuvent souffrir de lombalgie. Et tout particulièrement les chevaux montés. En effet, jusqu’à 85% d’entre eux souffriraient de dorsalgies ! Souvent dû à un équipement de mauvaise qualité ou inadapté, à une mauvaise ferrure ou à un cavalier habitué à monter trop longtemps ou dans une mauvaise position, le mal de dos chez le cheval ne doit pas être pris à la légère. Et même si les signes peuvent parfois être subtils, ils existent. Voici comment les reconnaître !

Bon à savoir : afin d’éviter les lombalgies et autres maux de dos chroniques, tous les chevaux, quel que soit leur âge et leur intensité de travail, doivent être auscultés par un ostéopathe au minimum une fois par an. De même, leurs dents doivent être contrôlées chaque année car elles peuvent aussi être à l’origine de douleurs au dos !

1. Il ne supporte pas d’être touché à un endroit

Le premier signe évident qui doit vous mettre la puce à l’oreille, c’est si votre cheval se contracte, s’affaisse ou s’agite nerveusement lorsque vous passez votre main sur un endroit bien particulier de son dos.

Par exemple, lors du pansage, il peut se mettre à avoir le dos qui se creuse subitement. De même, s’il crie ou rabat ses oreilles vers l’arrière au moment de seller, de sangler ou de commencer la séance de travail. Dans ce cas, une contracture musculaire ou des douleurs lombaires peuvent être en cause.

2. Il n’a pas une bonne foulée

Il y a une nette différence de foulée entre un cheval qui souffre du dos, que ce soit au niveau de la colonne vertébrale, du nerf sciatique, de la région lombaire ou encore des cervicales, et un cheval qui ne souffre pas. En effet, l’allure est plus irrégulière, la foulée moins souple, notamment au galop. Il peut même lui arriver de trébucher.

cheval
Crédits : 3675284/Pixabay

Pire, il peut même refuser de sauter des obstacles ou se décaler en sautant. Ou encore refuser de réaliser des tournants serrés.

3. Il adopte une posture étrange

Votre cheval a tendance ces derniers temps à se camper, à tenir sous lui ses postérieurs, voire à soulager régulièrement un membre ? Ne cherchez plus, il a des problèmes de dos !

4. Il porte sa queue de travers

Si votre cheval porte sa queue de travers, cela indique qu’il souffre d’une douleur dorsale. De même s’il cherche absolument à mettre sa tête de travers.

5. Il refuse de donner un pied

En cas de douleur au bas du dos, votre cheval peut refuser de donner un ou plusieurs pieds, voire même de fléchir ses membres postérieurs. Il peut également refuser d’avancer ou de vous laisser monter. Dans ce cas, n’importe quelle zone peut être touchée, que ce soit les articulations ou la colonne vertébrale.

Source

Vous aimerez aussi : 

Cheval : 6 astuces efficaces pour lutter contre l’ennui au box

Mon cheval mange ses crottins : 3 raisons qui expliquent pourquoi

Mon cheval tousse : pourquoi et que faire ?