in

Vomissements de votre chien : quand s’inquiéter ?

Crédits : iStock
Vomissements de votre chien : quand s’inquiéter ?
noté 4.9 - 15 vote[s]

Il arrive parfois que votre chien vomisse. Dans ce cas, vous ne savez jamais comment réagir ni quoi penser. Est-ce qu’il a mangé quelque chose de mauvais ? Est-il malade ? Même si un ou deux vomissements ne semblent pas préoccupants, il ne faut pas oublier qu’ils peuvent également être associés à des affections graves qui nécessitent une intervention vétérinaire immédiate. Voici comment savoir s’il y a lieu de s’inquiéter ou non. 

Les causes des vomissements chez le chien

Lorsqu’un chien vomit, c’est avant tout un mécanisme naturel de défense. En effet, les chiens sont réputés pour leur capacité à manger tout et n’importe quoi. Ainsi, le fait de vomir leur permet de régurgiter les aliments toxiques ou dangereux pour eux.

Mais les vomissements peuvent également être le symptôme principal de nombreuses affections, plus ou moins graves : la gastro-entérite, l’obstruction intestinale, le cancer, les maladies du foie, les maladies rénales, les infections, le diabète sucré, l’allergie alimentaire, le traumatisme crânien…

chien chihuahua couché
Crédits : nishizuka/Pexels

Les signes inquiétant à observer

Afin d’évaluer la gravité des vomissements de votre chien, vous devez être attentif aux moindres signaux d’alerte. Ainsi, si vous observez un ou plusieurs des symptômes décrits ci-dessous, rendez-vous en urgence chez un vétérinaire.

1. Des vomissements fréquents

Si votre chien vomit une fois ou deux dans la journée, il n’y a pas lieu de paniquer. En revanche, si les vomissements deviennent chroniques, à raison de plusieurs fois dans la même journée, ce n’est vraiment pas normal. De même s’ils persistent durant plusieurs jours. De plus, cela peut s’avérer particulièrement dangereux pour votre animal, notamment s’il est chiot ou âgé, le risque étant de le voir se déshydrater.

À noter que les vomissements provoquent une inflammation de l’estomac. Ainsi, plus un chien vomit, plus son estomac est irrité, et plus il continue de vomir. Dans tous les cas, il est recommandé de ne rien donner à manger ou à boire à l’animal durant deux heures afin d’éviter de prolonger les vomissements.

2. L’apparition d’autres symptômes inhabituels

Si en plus de vomir, votre chien présente d’autres symptômes inhabituels (diarrhée, léthargie, douleurs abdominales, soif inhabituelle, gencives pâles, perte d’appétit…), une consultation en urgence chez le vétérinaire s’impose.

En revanche, un chien qui vomit une fois et qui semble en pleine forme se rétablira rapidement.

3. Du sang ou une couleur étrange dans les vomissements

Lorsque votre chien vomit, observez attentivement l’apparence de ses vomissements. Par exemple, s’il vomit de la mousse blanche ou jaunâtre, cela signifie simplement que son estomac est vide.

En revanche, si ses vomissements sont teintés de rouge ou de noir, cela signifie que votre chien saigne au niveau de son tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, c’est un signe particulièrement alarmant. De même si ses vomissements sont de couleur verte, signe d’empoisonnement, ou s’ils contiennent des résidus d’objets (emballages de bonbons…).

4. Des tentatives répétées de vomissements sans succès

Si votre chien tente de vomir plusieurs fois mais que rien ne sort, une consultation vétérinaire en urgence s’impose. En effet, il s’agit du symptôme classique d’une affection grave et potentiellement mortelle : la torsion de l’estomac. Cette dernière se déclare généralement lorsque le chien a mangé trop vite ou qu’il a fait de l’exercice physique juste après son repas.

5. Des vomissements après les repas

Si votre chien vomit toujours après ses repas ou après avoir bu, c’est peut-être le signe que quelque chose obstrue ses intestins. Dans ce cas, il s’agit d’une urgence vitale.

Source

Vous aimerez aussi :

Mon chien vomit : 5 réflexes à avoir absolument

Pourquoi les chiens mangent-ils de l’herbe ?

Indigestion chez le chien : les signes qui ne trompent pas !