in ,

Palefrenier : en quoi consiste cette vocation ?

cheval palefrenier
Crédits : welcomia/iStock

Le cheval accompagne l’humanité depuis des millénaires. Animal robuste et imposant, sa vitesse au galop a permis à l’Homme de se déplacer rapidement jusqu’à l’invention de l’automobile. Aujourd’hui, certains de ces équidés participent à des concours hippiques qui éprouvent leur musculature. C’est pourquoi ils ont depuis longtemps besoin d’une attention toute particulière. Et c’est là que le palefrenier entre en jeu. Découvrons ensemble les qualités requises pour exercer cette magnifique profession.

Qu’est-ce que le métier de palefrenier ?

Avant de devenir palefrenier auto-entrepreneur, il est primordial de se renseigner sur les exercices que demande cette fonction. Ainsi, le palefrenier, nommé également palefrenier-soigneur, est avant tout au service du bien-être des chevaux. Cela signifie qu’il s’occupe de les nourrir, de les toiletter et de vérifier l’état de leurs fers. De plus, le palefrenier est en contact permanent avec la monture, ce qui lui permet de déceler en un rien de temps les signes d’un comportement inhabituel. Il veille donc à la santé de l’animal en effectuant les soins de base sur les blessures d’ordre mineur (boitements, problèmes aux yeux, etc.), prolongeant par la même l’espérance de vie du cheval dans les meilleures conditions possible.

fer cheval
Crédits : aglaya3/Pixabay

Quelles sont les qualités requises pour devenir palefrenier ?

Il ne suffit pas d’être féru de chevaux pour se lancer dans cette carrière. Vous devez pour cela posséder des connaissances pointues en termes d’équitation. C’est pour cela que le galop 5 (à valider par un instructeur) est vivement recommandé pour exercer ce métier.

Par ailleurs, vous devez parfaitement connaître les gestes et habitudes chevalins. Cela permet au palefrenier d’être immédiatement alerté dès que survient un changement d’attitude chez l’animal. De surcroît, il doit incontestablement maîtriser la morphologie du cheval afin de pouvoir appliquer les premiers soins de manière la plus efficace possible.

cheval soins
Crédits : AsyaPozniak/iStock

Par ailleurs, une bonne condition physique est nécessaire pour pouvoir effectuer les différentes tâches de maintenance auxquelles vous serez confrontés. Hormis soulever la paille et d’autres charges lourdes tout au long de sa carrière, les responsabilités d’un palefrenier ne concernent donc pas uniquement de façon directe ces bêtes majestueuses. Ce doit être une personne touche-à-tout, car lui seront demandées certaines aptitudes en mécanique et bricolage, afin de pallier toutes formes d’incidents liés à l’environnement du cheval. L’acquisition du permis poids lourd serait également appréciée pour le transport des animaux.

En résumé, le palefrenier endosse plusieurs casquettes : celles d’observateur, de soigneur et de bricoleur qui doit se montrer endurant à l’effort.