in ,

Œufs de poules : comment bien les choisir ?

Oeufs de poule
Crédits : Chalabala/iStock

Les poules sont des animaux qui nous sont très familiers au quotidien.  La raison principale de cette promiscuité s’explique en partie par la consommation d’oeufs. Bien qu’elles ne soient pas tuées pour leurs produits, certains types d’élevages peuvent porter atteinte au bien-être des poules.

Par ailleurs, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi les chiffres qu’indiquent les coquilles. Voici comment bien choisir vos œufs de poules si vous ne pouvez pas vous en passer.

Les poules, des animaux attachants

Malgré un processus très long, les poules sembleraient enfin obtenir notre respect. Car pendant de nombreuses années et malheureusement encore aujourd’hui, les gallinacés s’envisagent comme des produits plutôt que des êtres sensibles et intelligents.

Si vous pensiez qu’acheter des œufs ne nuit pas aux animaux, la réalité en est souvent toute autre. Avez-vous déjà prêté attention aux codes présents sur les coquilles ? Ces derniers permettent d’indiquer les différents types d’élevages.

Les poules sont choisies dès leur naissance afin d’être le plus productives possible. Cette sélection favorise la consommation des poulets, du broyage (ou gazage) des poussins mâles, et inflige souvent différentes souffrances pour les volailles conservées.

poules
Crédits : wilmapolinder/Pixabay

Différents codes à connaître

Les codes (de 0 à 3) indiquent le type d’élevage dans lequel la poule évolue pour pondre ses œufs, à savoir en cage, au sol ou plein air. Ainsi, lorsque vous achetez une boîte d’oeufs, la coquille de chaque oeuf doit présenter un chiffre, suivi d’un code à deux lettres indiquant le pays de production : FR pour la France, par exemple).

Le code 3FR

Si les oeufs présentent le code 3FR sur leurs coquilles, cela signifie que les poules sont élevées en France, mais en cage, ne pouvant jamais espérer fouler l’herbe des prairies de l’année. Elles ont pour seul et unique but de produire des œufs pour la consommation humaine. De plus, elles ne peuvent pas étendre leurs ailes tant leurs espaces de vie sont petits. Selon l’association L214, il y aurait l’équivalent de 16 poules par m²…

Par ailleurs, ces animaux évoluent dans le noir et n’ont aucun accès extérieur. Cela signifie que pendant toute leur durée de vie, soit environ un an, elles restent enfermées jusqu’à leur abattage.

Mais ce n’est pas la seule problématique. Pour éviter les conflits entre les animaux, on coupe le bec des poules pondeuses peu après leur naissance. Les poules étant habituellement sociables, le fait de se retrouver en si grand nombre ne favorise pas toujours la bonne entente. La pratique cruelle de « l’épointage » permettrait ainsi d’éviter que les poules se blessent ou s’entretuent…

Poules pondeuses cage
Crédits : curtoicurto/iStock

Le code 2FR

Le code 2FR signifie que les poules sont élevées à même le sol ou en volière pour produire un maximum d’œufs possible. En réalité, ces animaux n’ont toujours pas accès à la terre ferme ni à de grands espaces. Elles sont enfermées ensemble dans un bâtiment de type hangar, sans lumière du jour, ou très peu. Bien qu’elles ne soient pas en cage, leurs mouvements restent très restreints, car la population est dense.

Poules sol
Crédits : zlikovec/iStock

Le code 1FR ou 0FR

Bien que l’on puisse penser que le code 1FR ou 0FR offre aux poules pondeuses les meilleures conditions d’élevage, en réalité, c’est seulement une moindre peine pour les animaux. Même s’il vaut mieux privilégier ce type d’élevage aux précédents, la vie en plein air des poules pondant des oeufs labellisés bio n’est pas toujours idyllique…

En théorie, les gallinacés disposent d’un accès à l’extérieur, et doivent pouvoir sortir à la lumière du jour quand elles le souhaitent. L’espace doit être suffisamment important pour qu’elles puissent se comporter normalement (marcher, gratter, se rouler, etc.).

élevage poule dehors extérieur
Crédits : filmfoto/iStock

Cependant, pour chaque catégorie, les poules sont victimes d’épointage et autres maltraitances comme le broyage des poussins, ou une durée de vie ne dépassant pas une année. Par ailleurs, ces animaux sont souvent peu considérés de certains humains, pouvant subir différentes violences physiques.

Une maltraitance souvent oubliée

Tout comme l’industrie laitière, on en oublie souvent le marché des poules pondeuses lorsqu’on évoque le bien-être animal. Le problème étant plus nuancé qu’un abattage direct, on minimise souvent les violences et la maltraitance. Si vous êtes sensible à cette cause, il est indispensable de savoir que les œufs que vous mangez ne sont pas toujours issus de poules vivant des jours heureux…

Les œufs bio ou en vrac n’échappent bien souvent et malheureusement pas à ce procédé. Il est donc essentiel de bien vérifier les codes inscrits sur les oeufs, ou demander au vendeur leur origine si les indications ne suffisent pas.

Gardez aussi en tête que les œufs se retrouvent dans énormément de produits cuisinés, que ce soit les biscuits, les plats préparés, les pâtes, ou encore les desserts, et que nous n’avons aucune information quant au type d’œufs utilisé pour la préparation de ces aliments. À moins d’acheter un produit 100% bio, malheureusement, dans la majeure partie des cas, les fabricants utilisent des oeufs aux codes 2 ou 3 en raison de leur prix bas.

poule pondeuse animaux cage
Crédits : SafakOguz/iStock

Comment choisir ses œufs de poules ?

Aujourd’hui, il est facile de se passer des œufs dans notre alimentation même si pour certains, la tâche s’avère plus délicate. L’important est alors de les consommer en ayant une meilleure considération de l’animal et conscience du type d’élevage.

La première solution est d’avoir ses propres poules dans son jardin. Ainsi, vous vous assurez qu’elles sont bien traitées, bénéficient de la place dont elles ont besoin et conservent leur dignité. Il est d’ailleurs possible d’adopter des poules pour les sauver de l’abattoir, et leur offrir ainsi une belle retraite.

Si vous n’avez pas l’espace suffisant pour accueillir une ou plusieurs poules, il est toujours envisageable d’obtenir des oeufs de plein air chez un voisin ou un petit producteur proche de chez vous. Certaines petites fermes vendent leurs œufs directement sur leur exploitation. Ainsi, vous pourrez constater par vous-même la façon dont elles sont traitées et découvrir leur lieu de vie. N’hésitez pas à poser toutes les questions nécessaires quant à leur bien-être.

poules
Crédits : iStock

Les poules pondeuses sont des animaux souvent peu considérés, et nous n’avons pas toujours conscience de ce qui se cache derrière les œufs que nous mangeons ou utilisons en cuisine. De quoi y voir plus clair sur les différents modes d’exploitation à éviter.