in

Mon furet se gratte beaucoup : dois-je m’inquiéter ?

Crédits : Alexandra Koval / iStock

En tant que propriétaire de furet, il y a une chose essentielle que vous devez savoir sur votre boule de poils : il est tout à fait normal qu’elle se gratte souvent, largement plus qu’un chat ou même qu’un chien. La raison ? Le furet est un animal particulièrement stressé et énergique. En revanche, des démangeaisons excessives accompagnées d’une perte de poils doivent faire l’objet d’une attention particulière. Dans tous les cas, voici plusieurs raisons qui peuvent expliquer pourquoi votre furet se gratte à outrance. 

1. Les parasites

Plusieurs parasites externes peuvent affecter le furet :

  • Les puces : pour cette raison, il est recommandé de traiter régulièrement votre furet contre les puces avec un antiparasitaire pour chat. Si votre furet sort ou est en contact avec un chien ou un chat, l’idéal est de le faire tous les mois. Pour repérer la présence de puces sur son pelage, il suffit de souffler dessus. Si vous observez de petits points noirs, il s’agit probablement de crottes de puces.
  • Les poux : la même consigne s’applique que pour les puces.
  • Les tiques : la même consigne s’applique que pour les puces.
  • La gale : la gale sarcoptique, qui peut se développer sur tout ou partie du corps, est relativement rare chez le furet, mais elle peut tout de même être observée. Elle engendre de fortes démangeaisons ainsi que des croûtes et une perte de poils. Quant à la gale des oreilles, elle est localisée, comme son nom l’indique, au niveau des oreilles.

2. La peau sèche

Si vous avez tendance à donner beaucoup de bains à votre furet, il est normal que ce dernier se gratte beaucoup. En effet, la peau des furets n’est pas faite pour être lavée, encore moins avec des shampoings, même si ces derniers sont adaptés aux mustélidés.

Des bains trop réguliers ont pour effet de dessécher la peau de votre furet, engendrant par là même des démangeaisons, voire même une perte de poils. Par conséquent, mieux vaut arrêter complètement de le laver ou le faire de façon très occasionnelle.

3. La mue saisonnière

Le furet connaît une période de mue saisonnière chaque printemps, ce qui peut expliquer une intense chute de poils en cette saison. En effet, son poil d’hiver tombe afin d’être remplacé par un pelage plus léger pour l’été. Il mue également en automne, son pelage d’été étant remplacé par son poil d’hiver, plus chaud.

furet
Crédits : Pipsimv/Pixabay

Or, des démangeaisons peuvent être observées durant ces périodes car la pousse des poils peut démanger.

4. Les allergies 

Les furets sont moins sujets aux allergies que les chats et les chiens, mais ils peuvent quand même en souffrir. On peut notamment citer les allergies alimentaires et les allergies de contact parmi les plus répandues. Dans ce cas, le furet aura tendance à se gratter à l’excès.

5. La maladie surrénalienne

La maladie surrénalienne est une maladie hormonale qui produit des hormones sexuelles, elles-mêmes à l’origine de troubles. On peut l’observer chez les furets femelles ou mâles stérilisés ou castrés.

Les symptômes de cette affection sont : une perte de poils qui commence généralement par le train arrière pour s’étendre ensuite à tout le corps, des démangeaisons, une grande fatigue, une agressivité une forte odeur, une vulve gonflée chez la femelle ou encore des difficultés à uriner.

Si vous observez un ou plusieurs de ces symptômes chez votre furet, emmenez-le rapidement chez un vétérinaire.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :