in

Les insectes peuvent-ils eux aussi ressentir la douleur ?

Crédits : RoosRojas/Pixabay

Écraser un moustique entre vos mains, une fourmi sous votre chaussure, une mouche avec une tapette à mouches… Tous ces gestes que vous effectuez quotidiennement sans même y penser vous semblent anodins. Et pourtant, ce sont bel et bien des êtres vivants que vous anéantissez ainsi sans aucun remords. Alors certes, ils sont petits, voire même agaçants, mais ils ont, tout comme vous, le droit d’exister. Il peut donc être intéressant de savoir si les insectes et les arachnides ressentent eux aussi la douleur ou si, au contraire, leur mort est complètement indolore. 

Oui, il semble que les insectes souffrent

Les scientifiques ne parviennent pas à se mettre d’accord sur le sujet. Or, on sait que les insectes possèdent un système nerveux qui ressemble au nôtre à bien des égards. En effet, ils sont capables de voir, d’entendre, de sentir, de goûter et de ressentir un grand nombre de choses différentes. En revanche, ils ne possèdent pas de nocicepteurs, les récepteurs sensoriels nécessaires pour ressentir la douleur, lors d’un coup par exemple.

Mais certains insectes possèdent, tout comme nous, des endorphines et des encéphalites. Ces substances chimiques sont des opioïdes produits par le corps pour soulager la douleur et le stress. La présence de ces substances chez les insectes pourrait donc indiquer qu’ils éprouvent eux aussi de la douleur.

D’autant plus que lorsqu’un insecte est confronté à une expérience douloureuse (une décharge électrique s’il se pose sur un fruit en particulier par exemple), il a ensuite tendance à éviter d’y être confronté à nouveau. Cela montre donc bien qu’il ne veut pas revivre cette expérience traumatisante !

Cependant, certains scientifiques pointent du doigt les comportements de plusieurs espèces d’insectes qui semblent ne pas réagir à la douleur. C’est par exemple le cas d’une sauterelle qui peut continuer à agir normalement tout en étant dévorée par une mante religieuse. Comme si elle ne sentait rien. Le fait qu’elle n’ait pas le réflexe de fuir peut effectivement poser question… Mais l’explication est peut-être très simple, simplement nous ne l’avons pas encore découverte.

papillon
Crédits : iStock

En ce sens, il apparaît tout de même évident que les insectes aussi sont capables de ressentir la douleur, mais peut-être à des niveaux différents. Et ce n’est pas parce qu’ils n’expriment pas leur sentiments qu’ils ne ressentent rien !

Les chats par exemple ont tendance à tout faire pour dissimuler leur mal-être lors d’une maladie ou après un accident. Ainsi, il est particulièrement rare d’entendre un chat gémir de douleur. Mais ce n’est pas pour ça qu’il ne souffre pas…

Une tolérance à la douleur bien différente

Aucune étude n’a encore pu prouver que les invertébrés pouvaient réellement subir d’atroces souffrances. D’autant plus que lorsqu’on voit leurs capacités de résistance, on a de quoi être impressionnés par leur niveau de tolérance à la douleur.

En effet, nombreux sont les insectes qui sont conçus pour pouvoir perdre certaines parties de leur corps. Par exemple une patte, une tête ou encore une queue. Mais cela ne les empêche pas de continuer à vivre.

Le squelette des insectes est également bien différent du squelette des autres animaux. Et pour cause, il ressemble plutôt à une armure de chevalier qu’autre chose. Conçu pour être solide et résister aux attaques des prédateurs, l’exosquelette de nos amis insectes est donc un véritable rempart contre la douleur.

abeille
Crédits : iStock

Et pour cause, il ne faut pas oublier que les insectes se situent au dernier échelon de la chaîne alimentaire. Par conséquent, il ont dû, au fur et à mesure de leur évolution se doter de moyens de protection particulièrement élaborés.

Morale de l’histoire : désormais, lorsque vous tomberez nez à nez avec une araignée, ne la tuez pas. En effet, dans le doute, mieux vaut se dire que les insectes et les arachnides ressentent tout autant la douleur que vous. Et si vous ne pouvez pas faire autrement, par exemple face à un moustique, tuez-le de façon nette et rapide. Et si vous le voyez encore bouger, prenez au moins le temps de l’achever pour mettre un terme à d’éventuelles souffrances…

Vous aimerez aussi : 

Que mangent les insectes ?

Pourquoi les insectes sont-ils attirés par la lumière ?

Les insectes et les arachnides dorment-ils ?