in

L’hydropote : tout connaître sur ce petit cervidé

Crédits : MikeLane45/iStock

Il existe un grand nombre de cervidés, tous plus incroyables les uns que les autres. Toutefois, bien qu’il soit parfois difficile de les distinguer, l’hydropote, lui, possède quelques particularités bien reconnaissables. Voici toutes les informations nécessaires pour en savoir plus sur cet animal originaire d’Asie de l’Est. 

Caractéristiques physiques

De 45 à 55 centimètres au garrot, l’hydropote est considéré comme l’un des plus petits cervidés du monde. Toutefois, il ne bat pas le pudu, qui reste le plus petit cervidé connu à ce jour. Il peut peser jusqu’à 14 kilos seulement, voire 9 pour les plus petits spécimens.

Contrairement à ses cousins, ce cervidé ne possède pas de bois. À la place, il dispose de deux longues canines apparentes (jusqu’à 10 centimètres), bien utiles pour se défendre des prédateurs ou lors des combats entre mâles. Cette particularité lui donne aussi le surnom de « cerf vampire ».

Hydropote
Crédits : neil bowman/iStock

Le pelage de cet animal est assez épais, brun avec des reflets roux à rougeâtres au soleil. Ses oreilles sont plutôt petites et arrondies, avec une queue très courte. Tous comme les faons, les jeunes hydropotes ont des taches blanches à plusieurs endroits de leur corps, et sont plus foncés que les adultes.

Caractère

Assez discret, ce cervidé ne s’approche pas facilement des humains, car il est assez craintif. Le mâle est généralement assez territorial et n’hésite pas à défendre ses terres, peu importe l’ennemi. Pendant la période de reproduction, il ne tolère que les femelles autour de lui, et engagera un combat avec un mâle s’installant trop près de son habitat. Les femelles, quant à elles, sont plutôt calmes et hors des conflits excepté avant et après la mise bas.

Hydropote
Crédits : MikeLane45/iStock

Mode de vie

Le petit cervidé aime l’eau et les zones humides telles que les marais. Son nom vient d’ailleurs de cette particularité : « hydro » (eau). De plus, il se nourrit principalement de végétaux aquatiques. Par ailleurs, il apprécie avoir les pieds dans l’eau et sait très bien nager. Son habitat est donc la pleine nature, de préférence proche de l’eau avec beaucoup d’arbustes et de végétations.

L’hydropote, une espèce en danger

Malheureusement, l’hydropote n’est pas protégé des activités humaines. Les principales raisons de sa disparition progressive s’expliquent par le braconnage, mais aussi la destruction de son habitat naturel. Ces animaux peuvent être observés dans certaines réserves zoologiques en France, mais rarement à l’état sauvage.

Et vous, connaissiez-vous l’hydropote, cette espèce appartenant à la famille des cervidés ? N’est-il pas adorable ? N’hésitez pas à nous répondre en commentaire !