in

Huan Huan, le panda géant du zoo de Beauval a accouché d’un petit : une première en France !

Crédits : J. Patrick Fischer/Wikimedia Commons

C’est par un tweet dévoilant une échographie que le zoo a annoncé, mercredi 26 juillet, l’imminente arrivée d’un bébé panda. Quelques jours plus tard, on a découvert que ce n’était pas un mais deux bébés qui étaient attendus. Malheureusement, le premier né est mort quelques heures après l’accouchement.

Un événement sans précédent

Le Zoo de Beauval, situé en Loir-et-Cher, est actuellement le seul en France à héberger des pandas géants. En 2012, il s’est en effet vu prêter Huan Huan et Yuan-Zi pour une durée de 10 ans par la Chine.

En plus d’être un bien inestimable pour la Chine, les pandas géants sont un enjeu environnemental important. Encore menacés d’extinction jusqu’en septembre dernier, il en existe à peine plus de 2000 dans le monde aujourd’hui :

  • 1 600 pandas en liberté en Chine (on n’en trouve nulle part ailleurs)
  • 300 en captivité en Chine
  • 42 pandas prêtés ou donnés dans le monde

La naissance d’un petit au sein d’un zoo français est donc une nouvelle inédite qui tient presque du miracle !

Un accouchement très attendu

La période de gestation d’un panda est extrêmement courte : seulement une cinquantaine de jours. Le petit a donc pointé le bout de son nez le 5 août. Il faudra cependant attendre plusieurs mois avant qu’il ne soit dévoilé directement au public.

pandas géants
Crédits : Todorov.petar.p/Wikimedia Commons

Tout comme la gestation, la durée de la fécondation de l’animal est très brève : pas plus de 48 heures par an, ce qui explique le caractère rarissime du phénomène. Après avoir tenté en vain de réunir les deux pandas pendant plusieurs années, le zoo avait finalement opté pour une insémination artificielle, fructueuse cette fois !

Cette nouvelle aura sans aucun doute un écho mondial : M. Zhai Jun, actuel ambassadeur chinois en France, a d’ailleurs été le premier prévenu.

La diplomatie du panda : quand l’animal se mêle à la politique

Le fait de prêter un panda représente pour la Chine une pratique très ancienne et lourde de sens : refuser un tel cadeau est inenvisageable. Les pandas géants sont en effet considérés comme un trésor national de l’Empire du Milieu. Ils ont donc un fort enjeu diplomatique : le pays d’accueil se doit d’en prendre soin, il en va de la pérennité des relations entre les deux états.

Huan Huan et Yuan-Zi avaient été prêtés au zoo pour une durée de 10 ans après 5 ans de négociations. Nicolas Sarkozy, président à l’époque, avait d’ailleurs dû se rendre sur place pour l’occasion. Ils devront être rapatriés dans leur pays d’origine d’ici 2022 et le petit nouveau devra quant à lui retourner en Chine dès la fin de son sevrage.

Source

Vous aimerez aussi :

Argentine : naissance de deux bébés jaguars, un espoir pour cette espèce menacée d’extinction

VIDÉO : vivez la naissance trop mignonne de quatre bébés écureuils !

VIDÉO : naissance rare d’un koala blanc en Australie