in

En France, le broyage des poussins mâles pourrait bientôt prendre fin…

Crédits : iStock
En France, le broyage des poussins mâles pourrait bientôt prendre fin…
noté 5 - 7 votes

C’est une pratique pour le moins cruelle qui est utilisée en France depuis des années : broyer les poussins mâles dès leur naissance et ne garder que les poussins femelles afin d’en faire des poules pondeuses. Mais le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, semble décidé à changer les choses…

Des mesures plus respectueuses du bien-être animal

Lors de l’annonce des nouvelles mesures sur l’élevage intensif des animaux qui seront présentées à l’Assemblée Nationale, les associations de défense des animaux ont immédiatement dénoncé “un coup de com’ après le tsunami Hulot“. En effet, la soudaine démission de Nicolas Hulot à son poste de Ministre de l’Environnement, lassé d’être seul dans ce combat pour la planète, a montré le peu d’importance que le gouvernement accorde à la question de l’écologie et du bien-être animal.

Mais Stéphane Travert semble avoir entendu le message de Nicolas Hulot ainsi que celui de la majorité des Français, farouchement opposés à des pratiques cruelles dans les élevages industriels. Ainsi, il propose non seulement de cesser la pratique du broyage des poussins mâles après leur naissance, mais également de mettre fin à la castration des porcelets, opération systématiquement réalisée pour éviter que la viande ait une odeur et un goût indésirables.

« C’est une technique qui existe aujourd’hui et à laquelle il faut mettre fin. Nous avons engagé 4,3 millions d’euros avec une entreprise pour un dispositif qui permettra de faire du ‘sexage’ à l’intérieur de l’œuf pour éliminer les poussins mâles, avant leur éclosion », a déclaré Stéphane Travert. Avant d’ajouter : “Nous avons pris des engagements avec la filière porcine“.

Source

Vous aimerez aussi : 

VIDÉO : des poussins nés… à partir d’oeufs de supermarché !

VIDÉO : l’envers du décor des poules pondeuses élevées “en plein air”

Les poulets sont très intelligents, c’est prouvé !