in

Crier sur son chien peut avoir de graves conséquences

Crédits : iStock / damedeeso

Nous sommes toutes et tous susceptibles de perdre un jour la patience nécessaire pour éduquer un chiot ou reprendre son chien après une bêtise. Mais comme on peut le deviner, hausser la voix pour réprimander son animal n’est jamais une bonne idée. Surtout lorsque l’on se penche sur les conséquences pour ce dernier.

Étude scientifique à l’appui

Lors d’une étude sur la réaction des chiens face à différents types de punition et d’éducation, des scientifiques se sont en effet penchés sur les conséquences que pouvaient avoir les cris et réprimandes. Pour cela, ils ont étudié des chiens déjà entraînés travaillant pour la police et l’armée portugaise — les recherches ayant été initiées par l’Université de Porto.

Sur la totalité des chiens recrutés, 42 étaient issus d’une éducation positive basée sur la récompense et l’apprentissage par le jeu. D’autre part, 50 autres avaient été éduqués selon des principes de punition ayant pour but d’asseoir une domination sur l’animal. Des tests salivaires ont été réalisés pour mesurer leur taux de cortisol, l’hormone du stress.

chien obéit éducation
Crédits : iStock

Des punitions dangereuses pour les chiens

Après les analyses de ces échantillons et de vidéos d’entraînements de ces chiens, les résultats ont été sans appel. Les 50 chiens issus de l’éducation restrictive avaient des taux de cortisol plus élevés. À cela, il faut aussi ajouter leur attitude, qui laissait transparaître plus de signes de stress (se lécher les pattes notamment), même après les entraînements.

Pas besoin d’être scientifique pour en déduire la négativité du modèle punitif… Des tests supplémentaires ont également prouvé que les chiens issus de cette éducation montraient beaucoup plus de signes d’anxiété, et se montraient plus pessimistes. En opposition, user du système de récompense permettrait même au chien de mieux comprendre le but de l’exercice !

chien complicité maître récompense
Crédits : iStock /Jevtic

La patience avant tout

Appliqué à la vie de tous les jours, on en déduit sans difficulté que le jeu, la patience et la bienveillance sont de mise pour éduquer son chien. N’est-ce d’ailleurs pas ce pour quoi on en adopte un ? Si en soi les deux “méthodes” sont efficaces pour se faire obéir, elles n’ont absolument pas les mêmes conséquences à long terme.

User de punitions et de réprimandes sur son chien a donc des vertus totalement négatives. Ce comportement n’amène que stress, anxiété et manque d’assurance chez l’animal. De quoi mettre sa santé en danger très rapidement… Au contraire, l’éducation par le jeu lui permet de rester éveillé, et d’avoir confiance en lui tout en apprenant à obéir, et ce sans crainte.

Articles liés :

5 choses que tout futur propriétaire de chien doit savoir

Et si votre chien était hyperactif ?

D’après une étude, les gros chiens seraient plus intelligents que les petits !