in

Dressage pour chien : les 5 techniques les plus populaires

Crédits : iStock

Vous venez d’adopter un chien, mais vous ne savez pas quelle méthode de dressage choisir pour l’éduquer ? Pour vous aider à faire votre choix, nous avons dressé la liste des principales techniques de dressage existantes, ainsi que leurs atouts et leurs inconvénients. En tant que propriétaire de chien, il est de votre devoir de faire en sorte que votre animal soit bien élevé, autant pour sa propre sécurité que celle des autres !

À noter qu’il est vivement recommandé de commencer l’éducation de votre chiot dès son arrivée chez vous, c’est-à-dire à partir de l’âge de 2 mois.

1. Le dressage classique

Cette méthode de dressage est la plus répandue. Elle consiste à utiliser le matériel (collier, harnais, laisse, longe) pour entraîner le chien. Par exemple, si vous voulez apprendre à votre chien à marcher en laisse sans tirer, vous pourrez impulser une légère secousse sur sa laisse afin de le ramener vers vous. Le tout en lui disant “au pied”.

S’il obéit, vous le récompenserez alors par une intonation de voix enjouée, une caresse ou une friandise. S’il n’obéit pas, vous devrez alors hausser le ton afin de le réprimander. Attention, il ne s’agit en aucun cas de le punir par la force. Cela s’appelle de la maltraitance et c’est puni par la loi.

Les atouts : la technique de dressage classique a déjà fait ses preuves, notamment grâce à son système de récompense. Lorsqu’elle est pratiquée de manière régulière (15 minutes par jour par exemple), cette méthode permet au chien d’assimiler les ordres rapidement.

Les inconvénients : certains diront que cette méthode est dépassée, notamment à cause du fait qu’elle se base sur la réprimande et sur des contraintes physiques qui provoquent des sensations désagréables chez le chien.

2. La méthode de renforcement positif

La méthode de renforcement positif est entièrement basée sur la récompense. En effet, cette méthode préconise de ne jamais sanctionner son chien. Ainsi, si vous demandez à votre chien de s’asseoir et qu’il vous obéit, il aura droit à une récompense qu’il affectionne particulièrement. Il peut s’agir de caresses, mais aussi de jouets et de friandises que vous pourrez trouver sur la pharmacie vétérinaire et animalerie en ligne Medpets. En revanche, s’il ne vous obéit pas, il n’aura droit à rien.

Ainsi, le chien comprend très vite et de façon particulièrement douce que l’obéissance est le meilleur choix à faire s’il veut être récompensé. Avec cette méthode, les bons comportements sont récompensés, et les mauvais comportements ou ceux non désirés sont simplement ignorés.

Les atouts : cette méthode d’éducation ne contraint pas le chien et s’avère donc être plus naturelle, moins stressante pour lui.

Les inconvénients : cette méthode n’est pas adaptée à tous les chiens. Par exemple, elle ne convient pas aux non gourmands et aux dominants par exemple. En ne sachant jamais quand leur comportement est mauvais, ces derniers pourraient vite prendre l’ascendant sur leur maître. De plus, cela peut entraîner une aggravation des mauvais comportements, car en ignorant un mauvais comportement, cela peut avoir pour effet de le renforcer. Par exemple, si votre chien poursuit un écureuil et que vous l’ignorez et ne lui faites pas comprendre que ce comportement est mauvais, c’est une façon de le récompenser : cela l’amuse de poursuivre les écureuils et il a l’impression d’être en droit de le faire. Il reproduira alors certainement ce comportement dans le futur. Le mauvais comportement a donc été renforcé sans le vouloir.

3. Le clicker training

Basée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est particulièrement populaire. Elle consiste à associer dans la tête du chien le bruit du clicker à une récompense. Pour cela, il suffit de marquer le moment où votre chien adopte un comportement approprié. Par exemple, si vous lui demandez de se coucher et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez immédiatement avec une friandise. La seule difficulté réside dans le fait de cliquer au bon moment.

chien clicker éducation
Crédits : iStock

Les atouts : le chien est attentif au dressage et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon comportement. La communication est meilleure entre le chien et son maître et il n’y a pas de rapport de force.

Les inconvénients : le chien n’obéit pas à la voix, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie quotidienne, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.

4. Le dressage visuel

Cette méthode de dressage, aussi appelée leadership, consiste à se positionner en chef de meute afin d’influencer le chien. Le maître incarne l’autorité, l’exemple que le chien a envie de suivre. Ainsi, l’animal va imiter tous les comportements de son maître et apprendre ainsi à obéir. Par exemple, pour apprendre à votre chien à se coucher, vous devrez pointer un index vers le sol et abaisser votre main. Vous pourrez également utiliser un leurre, c’est-à-dire mettre une friandise dans votre main que vous poserez au niveau du sol pour inciter votre chien à se coucher naturellement.

Pour faire comprendre à votre animal qu’il a adopté le bon comportement et que vous êtes content de lui, vous pourrez par exemple lever le pouce vers le haut.

Les atouts : aucun accessoire n’est nécessaire pour pratiquer cette technique, ni même votre voix. Seule la gestuelle compte. Elle est donc particulièrement conseillée pour les chiens sourds ou malentendants.

Les inconvénients : cette méthode demande beaucoup de patience, car sans les habituelles intonations de voix, il faut du temps avant d’obtenir des résultats. Par ailleurs, elle s’avère peu intéressante si votre chien entend, car le fait de lui parler est une bonne manière de renforcer les liens.

5. La méthode de capture

Afin d’apprendre les ordres de base à votre chien sans même qu’il s’en rende compte, vous pouvez tout à fait l’éduquer grâce à cette méthode. Cette technique d’éducation consiste à récompenser l’animal lorsqu’il adopte spontanément un bon comportement.

Par exemple, vous êtes tranquillement assis dans votre canapé lorsque vous voyez votre chien se coucher de lui-même. Immédiatement, dites-lui “couché” et donnez-lui une friandise dans la foulée. Au bout de plusieurs fois, il aura assimilé l’ordre sans même le savoir.

Les atouts : l’apprentissage se fait sans douleur, sans stress, sans contrainte.

Les inconvénients : cette méthode demande de réagir vite et d’avoir en permanence avec soi des friandises.

Vous aimerez aussi :

9 choses à ne surtout pas faire à votre chien

5 astuces pour dissuader votre chien de monter sur le canapé

Comment punir son chien : les bons gestes à avoir et ceux à éviter absolument