in

Colique chez le cheval : les signes qui ne trompent pas

poulain
Crédits : Seaq68/Pixabay

N’y allons pas par quatre chemins : les coliques chez les chevaux constituent un danger mortel ! Elles sont la cause première de mortalité chez les équidés, provoquant la hantise des cavaliers. 

Les symptômes d’une colique chez le cheval

Le terme de colique n’est pas le même pour les chevaux en comparaison aux humains. Pour un cheval, une colique est synonyme d’un ralentissement ou même d’un arrêt du transit intestinal, ce qui est très grave. Voilà pourquoi il est nécessaire de prévenir cette affection autant que faire se peut en vérifiant régulièrement les attitudes et comportements de son cheval.

Les symptômes sont clairs, mais ne sont pas forcément visibles pour quiconque ne connait pas les chevaux. Un cheval en colique gratte le sol avec ses membres avants, se couche, se relève très souvent, se tape le ventre avec les jambes, transpire fortement. Toutes ces attitudes laissent à penser que le cheval a une colique.

cheval
Crédits : iStock

Les causes d’une colique chez le cheval

Les causes sont nombreuses et l’on compte parmi les plus présentes : la déshydratation, la nourriture (quand elle est inhabituelle), une ration trop lourde, une surconsommation de paille ou encore des troubles dans les ovaires des juments.

Pour contrôler le taux d’hydratation de votre cheval, nous vous conseillons de lui pincer légèrement la peau. Si la rétractation de la peau met du temps (plus d’une seconde), c’est que votre cheval manque d’eau.

Si vous avez le moindre doute sur la santé de votre cheval, n’hésitez pas à appeler votre vétérinaire, il est possible qu’une opération soit nécessaire en clinique.

Source

Vous aimerez aussi :

Pourquoi les chevaux ne peuvent-ils pas vomir ?

Mon cheval tousse : pourquoi et que faire ?

Quelle est l’espérance de vie d’un cheval ?