in

Bouches-du-Rhône : deux lionceaux abandonnés dans des cages pour chats

Crédits : StuPorts / iStock

Deux lionceaux abandonnés devant un parc animalier, ce n’est pas commun. Et surtout pas en France. Et pourtant, c’est ce qui est arrivé à ces deux bébés lions âgés de cinq mois. Une mésaventure qui permet de mettre en lumière les nombreuses dérives liées aux nouvelles tendances. L’une des plus en vogue est d’adopter un animal sauvage, de préférence un grand félin, afin de faire le buzz sur les réseaux sociaux. 

Abandonnés dans des cages pour chats

Les deux frères et soeurs, d’abord baptisés Simba et Nala (ça vous rappelle quelque chose ?) puis Ysis et Yoda, ont été trouvés le 31 décembre dernier dans des caisses de transport pour chats à l’entrée du parc animalier de Trets, près de Marseille.

Les responsables de l’association ROAAR, après s’être remis de leur surprise, ont bien entendu immédiatement pris en charge les deux félins avant de les remettre à l’association Tonga terre d’accueil.

« On les a trouvés à 7 h du matin, je pense que les propriétaires les aimaient parce qu’ils ont été bien traités, ils avaient même chacun leur serviette de toilette, une bleue pour le mâle et une rose pour la femelle », confie Sandrine Le Bris, responsable de l’association ROAAR, à France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le 31 décembre nous avons trouvé devant notre portail ces 2 lionceaux Nous les avons gardé une semaine en attendant 30…

Publiée par Association ROAAR et parc animalier de la sainte victoire sur Mercredi 8 janvier 2020

 

L’abandon de ces animaux dans ce lieu n’est pas un hasard. En effet, le parc animalier de Trets est connu pour accueillir des grands félins issus de cirques “en fin de carrière”. Il s’agit d’une sorte de maison de retraite pour animaux, en somme.

Les lionceaux vont bien

Immédiatement, les lionceaux ont été examinés par un vétérinaire. Et il semble qu’ils sont tous les deux en bonne santé. En revanche, il est évident qu’ils ne pourront jamais être relâchés dans leur milieu naturel. La raison ? Non seulement ils sont beaucoup trop imprégnés de l’homme mais en plus ils sont également trop dépendants de lui. Ils devront donc passer le reste de leurs jours dans un sanctuaire.

Quant à la raison de leur abandon, elle demeure mystérieuse… « Dans une maison ou un appartement, ça détruit tout ces bêtes là, vous imaginez dans un an, la femelle pèsera 150 kg et le mâle, près de 200 kg. C’est impossible des garder des lions dans ces conditions », ajoute Sandrine Le Bris.

Les investigations pour déterminer leur provenance ont d’ores et déjà démarré, mais, a priori, on peut penser qu’ils sont issus d’un trafic d’animaux sauvages. Ce type de trafic se développe de plus en plus en Europe, en Asie et aux États-Unis à cause notamment d’une nouvelle mode qui consiste à adopter puis à s’afficher sur les réseaux sociaux avec des animaux exotiques.

Une épine de plus dans le pied des espèces en voie de disparition…

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :