in

5 particularités physiques avec une référence animale

Crédits : nonperson / pixabay

La langue française détient de nombreuses expressions dont nous ne comprenons pas l’origine. Que ce soit des expressions en rapport avec la nourriture, le corps humain ou même les animaux. Mais pourquoi ne pas donner à des particularités physiques humaines une référence animale ? C’est déjà fait ! En voici quelques exemples.

1. Avoir des mollets de coq

L’expression avoir des mollets de coq s’utilise pour décrire quelqu’un dont les mollets sont très fins et sans grande musculature. Ainsi, ici, l’expression tire son origine du fait que le coq a des petites pattes toutes fines.

Crédits : Piqsels

2. Avoir une culotte de cheval

La culotte de cheval désigne dans le langage courant un amas graisseux sur une partie du corps. En particulier sur les hanches, les fesses et les cuisses. Cette expression trouve son origine au 18e siècle. À cette époque, de nouveaux vêtements d’équitation voient le jour. Ils sont larges, amples et ne collent pas au corps comme les pantalons d’équitations que nous connaissons aujourd’hui. Le terme culotte désignait le pantalon que l’on mettait pour faire du cheval. Par la suite, la forme ample et volumineuse de ces vêtements a été associée à une particularité physique.

3. Avoir la peau de crocodile

Avoir une peau de crocodile signifie avoir une peau sèche, qui tire et avec des stries blanches sur la peau. La peau de crocodile se forme avec les agressions que subit la peau – que ce soit en été ou en hiver. Le froid peut abimer la peau et la chaleur la faire sécher.

Bien évidemment, cette expression tire tout simplement son nom du crocodile qui a une peau qui paraît sèche et qui a du relief. En effet, sa peau ne paraît pas agréable au toucher, ce qui a donné une expression négative sur la peau des Hommes lorsqu’elle est sèche puisqu’elle n’est pas agréable au toucher non plus. Autant la peau de crocodile ne plaît pas sur les humains, autant certains d’entre eux l’adorent lorsqu’elle sert à fabriquer des sacs de luxe… Triste ironie.

Crédits : _Alicja_/Pixabay

4. Avoir des dents de lapin

On dit qu’une personne a des dents de lapin quand celles-ci partent vers l’avant. Il n’est pas rare que les enfants aient des dents du lapin après avoir sucé leur pouce ou eu une tétine pendant longtemps, mais cette petite déformation peut vite être corrigée. Dans l’idéal, on ne dit pas réellement aux gens qu’ils ont des dents de lapin – question de politesse. Mais pourquoi cette expression ?

Cette dernière vient bien évidemment de la denture du lapin et de sa façon de manger. Pour pouvoir se nourrir plus facilement, le lapin a de très longues dents à l’avant, qui lui permettent de croquer dans les aliments durs. On a souvent l’impression que les lapins n’ont que 4 dents à l’avant, mais en réalité, ils en ont 28.

5. Avoir des yeux de hibou

Avoir des yeux de hibou signifie avoir des gros yeux écarquillés avec un regard fixe. Plus précisément, des yeux ronds assez globuleux (qui sortent légèrement de leur orbite).

On utilise le hibou pour cette expression, car pour bien voir dans la nuit, il a de très grands yeux qui ne bougent pas. En effet, il doit tourner sa tête pour changer d’axe de vision.

Crédits : gayulo/pixabay