in

Les 5 maladies héréditaires les plus courantes chez les chiens

Crédits : Pxhere

Comme chez les humains, les chiens peuvent se transmettre de génération en génération des maladies que l’on appelle « génétiques ». Et ce peu importe qu’ils soient de pure race ou non. Découvrez dans cet article les 5 maladies héréditaires les plus répandues chez nos amis canins.

1. La dysplasie de la hanche

Cette maladie est très fréquente chez les chiens de grande taille, comme le Labrador, le Golden Retriever, le Saint-Bernard, le Rottweiler ou encore le Berger allemand. La dysplasie de la hanche est en réalité une malformation progressive de la hanche qui peut se révéler à tout moment de la vie d’un chien.

Ainsi, un chien souffrant de dysplasie aura du mal à se déplacer. En effet, le simple fait de marcher, de courir ou de monter les escaliers pourra lui provoquer de grandes douleurs. En ce sens, une opération chirurgicale est souvent nécessaire pour soulager l’animal.

2. Le syndrome brachycéphale

Les chiens au visage aplati sont dits « brachycéphales ». Le Bouledogue français, le Pékinois, le Shih Tzu, le Carlin, le Bulldog anglais ou encore le Cavalier King Charles font partie de cette catégorie. Ayant le museau écrasé, ces chiens peuvent être plus facilement sujets à des troubles respiratoires graves à cause d’une trachée étroite, par exemple.

De plus, ils sont également plus sensibles à la chaleur et éprouvent des difficultés à respirer durant l’effort. Heureusement, ces malformations peuvent être diminuées avec une opération chirurgicale.

3. Les calculs urinaires

Situés au niveau de la vessie, les calculs sont source d’atroces douleurs. Les calculs ne sont autres que des cristaux minéraux qui forment des petits cailloux et qui s’accumulent dans les voies urinaires. Ainsi, un chien souffrant de calculs urinaires aura du mal à uriner et ses urines seront de couleur foncée, voire comporteront du sang.

Un régime, des antibiotiques ou une intervention chirurgicale peuvent aider à remédier à ce problème. Les chiens les plus touchés sont les Dalmatiens, les Schnauzers miniatures, les Bichons frisés et les Terres neuves.

chien
Crédits : mrRobot/Flickr

4. L’épilepsie

Une épilepsie d’origine héréditaire est incurable. Le chien pourra la déclarer à tout moment de sa vie. Elle se traduit par des crises de convulsions : le chien chute au sol, tremble, bave, a les yeux ouverts et est pris de spasmes incontrôlés. Des médicaments destinés à espacer et à atténuer l’intensité des crises peuvent être prescrits. Toutefois, sachez que votre chien vivra toute sa vie avec cette maladie. À la longue, elle pourra même lui endommager le cerveau.

Les races les plus touchées sont le Berger allemand, le Beagle, le Labrador, le Golden Retriever, le Teckel et le Border Collie.

5. La myélopathie dégénérative

Cette maladie mortelle qui détruit les neurones moteurs se déclare surtout chez les chiens âgés. Elle provoque une difficulté à mouvoir ses pattes arrière, à se tenir debout et entraîne parfois une paralysie. Malheureusement, aucun traitement n’existe. Les chiens atteints finissent donc toujours par développer des problèmes d’incontinence et de mobilité.

Les chiens les plus touchés sont les Bergers allemands, les Bouviers Bernois, les Boxers, les Welsh Corgis, les Carlins ou encore les Retrievers de la baie de Chesapeake.

Source

Vous aimerez aussi :

20 signes qui montrent que votre chien est malade

Le cancer chez le chien et le chat : symptômes et traitement

Les signes de la douleur chez le chien : comment savoir s’il a mal ?