in

5 choses à savoir sur le Patou (chien de montagne des Pyrénées)

patou chien de montagne des pyrénées
Crédits : iStock
5 choses à savoir sur le Patou (chien de montagne des Pyrénées)
noté 4.8 - 5 votes

Le chien de montagne des Pyrénées, aussi appelé Patou, est un grand chien au physique impressionnant et au tempérament de feu, utilisé généralement pour la garde de troupeaux. Révélée par le film « Belle et Sébastien », cette race est connue dans le monde entier pour son amour des enfants. Mais tous les randonneurs qui l’ont déjà croisé savent que cet animal fascinant n’a rien du bon gros nounours auquel il ressemble. La preuve en 5 points clés.

1/ Un rempart contre les prédateurs

Dès le Moyen-Âge, le Patou avait pour rôle de garder les troupeaux en les protégeant des prédateurs. Il était ainsi capable de faire fuir un lynx, un loup ou encore un ours. Il pouvait également garder les châteaux, et était d’ailleurs très apprécié par Louis XIV et sa cour.

Au fur et à mesure des siècles, les prédateurs disparurent des campagnes françaises. Le chien de montagne des Pyrénées se fit alors plus rare dans les foyers. Mais, depuis quelques années, le retour du loup dans les Alpes encourage les bergers à adopter à nouveau des Patous.

Crédits : sheeps/Wikimedia Commons

2/ Une forte tête

Malgré son aspect de gros nounours, le chien de montagne des Pyrénées est un chien au caractère bien trempé. Très dominant et particulièrement têtu, il n’hésitera pas à prendre le pas sur son maître et à tenter de devenir le chef de meute.

Avec les autres chiens, c’est le même problème. Le Patou aura tendance à chercher à se faire respecter et à dominer la relation en faisant souvent preuve d’agressivité. En revanche, ce chien est d’une douceur sans faille avec les enfants et sait faire preuve d’une grande patience avec eux.

Crédits : Emma.Martinet/Wikimedia Commons

3/ Une autonomie à toute épreuve

Très indépendant, le chien de montagne des Pyrénées est habitué à avoir des responsabilités et il sait, par conséquent, prendre des décisions par lui-même. N’espérez donc pas en faire un chien d’obéissance. Si vous parvenez déjà à lui apprendre le rappel, ce sera une grande victoire.

Son intelligence et sa maturité en font un chien particulièrement difficile à éduquer. La clé est d’entretenir avec lui une relation basée sur le respect et de ne lui apprendre que quelques ordres essentiels. Mais sachez que, même s’il comprend ce que vous attendez de lui, s’il estime qu’il n’est pas nécessaire de vous obéir, il ne le fera pas…

Crédits : Arnaud 25/Wikimedia Commons

4/ Un aboyeur invétéré

Le Patou a la fâcheuse tendance à aboyer pour tout et n’importe quoi. Cette manie lui vient de ses origines de chien de troupeau. En effet, il devait souvent aboyer pour signifier sa présence aux prédateurs et écarter ainsi tout danger.

Ce chien de montagne fait donc un excellent chien d’alarme. En revanche, mieux vaut lui éviter la vie en ville afin de ne pas importuner les voisins…

Crédits : aprilsuzi/Pixabay

5/ Un chien protecteur envers les siens

Son instinct de gardien de troupeaux fait du Patou un incroyable compagnon pour toute sa famille. Très méfiant envers les étrangers et conscient de sa puissance physique, il n’hésitera pas à leur faire comprendre qui est le maître des lieux par l’intimidation.

D’un naturel courageux, il pourra même attaquer s’il sent un membre de sa famille en danger.

Crédits : skeeze/Pixabay 

Sources : Yummypets ; Wamiz

Articles liés

5 choses à savoir sur le Saint-Bernard

5 choses à savoir sur le Chow-Chow

7 choses à savoir sur le berger australien