in

5 animaux de compagnie qui ont besoin de vivre à deux

Crédits : sobakabarobaka/iStock

Dans le règne animal, il est rare de rencontrer des animaux foncièrement solitaires. La plupart du temps, les animaux évoluent au sein d’un groupe plus ou moins grand composé d’autres membres de leur espèce. Ou du moins entrent périodiquement en contact, notamment lors de la période de reproduction, avec leurs congénères. Malheureusement, ce besoin social n’est pas toujours respecté dans les foyers où vivent les animaux domestiques. Alors certes la présence d’un ou de plusieurs humains c’est bien, mais ça ne remplacera jamais celle d’un compagnon…

1. Les poissons

Vous pensiez qu’il suffisait de mettre un poisson rouge seul dans un bocal pour qu’il s’épanouisse ? Que nenni ! En réalité, la plupart des espèces de poissons supportent mal la solitude. Et pour cause, dans l’océan, les poissons sont habitués à vivre en bancs.

Pourquoi ? Parce que ce mode de vie est bien plus efficace pour se protéger des prédateurs. Il suffit de se fondre dans la masse !

poissons rouges aquarium
Crédits : iStock

2. Les oiseaux

Vous avez probablement déjà entendu parler des inséparables, ces petits perroquets qui se choisissent un compagnon pour la vie. Même si ce n’est pas représentatif de tous les oiseaux, la plupart d’entre eux apprécient tout de même un peu de compagnie au quotidien.

La raison est simple : les oiseaux ressentent fortement le besoin d’interagir avec leurs congénères, comme ils le feraient dans la nature.

oiseaux amour
Crédits : iStock

3. Les rongeurs

Hamsters, cochons d’Inde, rats, chinchillas et autres rongeurs font partie de ces nouveaux animaux de compagnie (NAC) qui sont de plus en plus prisés par les citadins. Et ne parlons même pas des lapins qui, rappelons-le, ne sont pas des rongeurs mais des lagomorphes.

Mais pourquoi ces petites boules de poils ont-elles un tel succès ? Tout simplement parce qu’elles demandent moins d’entretien et de contraintes qu’un chien ou un chat. En effet, non seulement elles n’ont pas besoin de sortir mais en plus elles peuvent voyager facilement. Toutefois, si vous êtes un minimum concerné par le bien-être de votre rongeur, veillez à ce qu’il ait toujours un copain !

lapins
Crédits : Maya23K/iStock

4. Les chevaux

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un cheval ou d’un poney ? Alors, en plus de le bichonner et de lui offrir la possibilité de paître dans un pré immense, pensez à rompre sa solitude en adoptant un deuxième équidé.

En effet, les chevaux qui vivent seuls sont généralement malheureux et peuvent même aller jusqu’à mourir d’ennui, c’est pour dire !

chevaux appaloosa
Crédits : Seaq68/Pixabay

5. Les poules

Si vous avez pour projet d’installer un poulailler dans votre jardin, vous devrez adopter au minimum deux poules. Sans quoi votre poule aura de grandes difficultés à s’épanouir (et donc à pondre des oeufs !).

Les poules ont longtemps été considérées comme des animaux dénués d’intelligence et d’empathie. En réalité, elles sont aussi vives qu’un chien et peuvent se montrer très attachantes. Elles ont besoin de vivre en groupe afin d’établir entre elles des relations hiérarchiques bien nettes. Eh oui, il y a des poules dominantes et des poules soumises !

poules
Crédits : iStock

Vous aimerez aussi : 

Le suicide existe-t-il chez les animaux ?

13 espèces d’animaux fidèles qui restent ensemble pour la vie

Top 5 des meilleurs animaux de thérapie