in ,

5 actions pour se prémunir des tiques lors d’une promenade

tique
Crédits : Erik-Karits/Pixabay

L’été a débuté et les vacances approchent à grands pas. C’est l’instant idéal pour profiter de la nature et s’aventurer en forêt. Seulement, de petits acariens n’attendent que vous pour se délecter du précieux sang qui parcourt l’ensemble de votre corps. Une fois plantés, on ne les sent pas et pourtant, ces minuscules arachnides peuvent s’avérer dangereux pour la santé. Voici 4 actions à adopter pour se préserver des tiques pendant et après une activité en plein air.

1/ Se promener au moment opportun

La tique hiberne au-dessous de 7 °C et au-dessus de 25 °C. C’est pourquoi les saisons hivernales et estivales ne sont pas les plus propices aux morsures de l’animal. Méfiez-vous tout de même, les tiques se manifestent aussi à ces époques de l’année si les conditions climatiques leur sont favorables. Privilégiez donc les sorties lorsque les températures limitent ces risques.

2/ Éviter les herbes hautes

Ces petites bêtes vivent au sol, attendant un hôte qui puisse le sustenter à travers les herbes et les plantes. Évitez donc les zones où les espaces verts foisonnent. Il est également recommandé d’être prudent en milieu urbain, depuis que les zones végétalisées y ont refait surface. De ce fait, il est conseillé de marcher sur les sentiers correctement dégagés.

tique
Crédits : Erik-Karits/Pixabay

3/ Choisir les bons vêtements

Afin de ne laisser aucune opportunité à la tique de s’en prendre à vous, il convient de s’habiller en conséquence. Préférez un pantalon au short et rentrez le bas dans les chaussettes, de même que le tee-shirt dans le pantalon. Cela limite les points d’accès à votre peau. Vous pouvez aussi porter un chapeau ou une casquette qui écartent le risque de retrouver le parasite sur le cuir chevelu. Il s’agit en effet de l’endroit du corps humain où l’animal aime particulièrement se loger et où il est extrêmement difficile de le repérer. Enfin, choisissez des vêtements de couleurs claires, le contraste de la tique sur eux permettant de la dénicher d’un simple coup d’œil.

4/ Inspecter l’ensemble du corps dès votre retour

Tout d’abord, vérifiez bien les coins et les recoins de votre corps une fois rentrés chez vous, principalement les zones de pli et les emplacements cachés : sous les aisselles, derrière les genoux, à l’intérieur du nombril et des oreilles, sur le crâne et autour des parties génitales. Ensuite, pensez à contrôler votre équipement (sac à dos, chaussures…), ce qui évitera à l’animal d’investir votre logis. Pour terminer, il est préconisé de prendre une douche afin d’enlever les acariens qui ne sont pas encore totalement ancrés dans votre peau. C’est aussi le moment opportun pour prévoir une inspection complète pour vérifier leur présence.

5/ Les autres alternatives

De multiples solutions existent pour se protéger des tiques, notamment à base de produits naturels qui les repoussent et évitent qu’elles ne s’agrippent à votre peau. Le parasite demeure un fléau qui se niche également dans votre jardin. Vous pouvez toutefois consulter les 5 astuces qui vous aideront à bannir ce nuisible de votre petit coin de verdure.

Qui plus est, quelques conseils sont à suivre si vous retirez le corps d’une tique sans enlever la tête.