in

Votre chien cherche à vomir, sans succès ? Il peut s’agir d’une urgence vitale !

Crédits : iStock / Sviatlana Barchan

Peu de temps après son repas, votre chien semble nerveux, bave de façon anormale et cherche à vomir sans y parvenir ? Il peut souffrir du syndrome de dilatation-torsion d’estomac (SDTE) et, dans ce cas, le temps presse. Et pour cause, sans intervention immédiate d’un vétérinaire, l’issue s’avère malheureusement toujours mortelle. 

Des signes pas toujours évidents à reconnaître

Avez-vous déjà entendu parler de la dilatation-torsion d’estomac, aussi appelée retournement d’estomac ? Il s’agit d’un mal relativement courant chez les chiens et qui se révèle fatal dans la plupart des cas. Mieux vaut donc savoir le reconnaître afin de pouvoir réagir le plus vite possible !

Mais les symptômes de cette affection ne sont pas toujours évidents à déceler. Ou alors, ils ne permettent pas forcément de prendre conscience de l’urgence de la situation. Les plus courants sont :

  • Le chien se montre agité, tourne en rond, recherche l’attention de son maître, voire même gémit. Il souffre et cherche à le faire savoir, le retournement d’estomac étant un syndrome très douloureux.
  • Il bave beaucoup, ou en tout cas plus que d’habitude.
  • Il essaie de vomir, mais sans succès.
  • Son ventre devient dur et gonflé.
  • Il se voûte (son dos s’arrondit).
  • Ses muqueuses (gencives, babines) pâlissent.
  • Il éprouve des difficultés à respirer.
  • Il se couche sur le côté et ne parvient plus à se lever.

Si votre chien présente un ou plusieurs de ces symptômes, rendez-vous immédiatement chez le vétérinaire le plus proche. En effet, une opération est nécessaire. Si rien n’est fait, l’animal mourra au bout de quelques heures.

chien triste
Crédits : Dan Bennett/Wikimedia Commons

Les chiens de grande taille sont les plus touchés

Seuls les chiens sont concernés par le syndrome de dilatation-torsion d’estomac. En effet, ce risque mortel n’existe pas chez les chats. Mais certains chiens y sont plus sujets que d’autres. C’est notamment le cas des chiens de grande taille au thorax profond, et notamment des races géantes.

Ainsi, le Dogue Allemand, le Léonberg, le Berger Allemand, le Doberman, le Boxer, le Labrador, le Beauceron, le Rottweiler, le Terre-Neuve, les Setters, le Braque de Weimar ou encore le Saint-Bernard sont largement plus atteints que les chiens de petite taille.

À noter également que, même si ce syndrome survient parfois sans raison apparente, les chiens âgés et les chiens dont les parents ont déjà fait un SDTE sont plus susceptibles de subir un retournement d’estomac.

Comment éviter le retournement d’estomac ?

Les causes du retournement d’estomac ne sont pas toujours comprises, mais il intervient rarement par hasard. En réalité, il est plutôt facile de prévenir cette affection. Et pour cause, l’estomac ne peut effectuer une rotation sur lui-même que s’il est suffisamment rempli. Voici donc les différentes situations qui peuvent amener un chien à être victime d’un syndrome de dilatation-torsion d’estomac :

  • Un repas avalé trop rapidement (attention aux chiens gloutons et/ou stressés).
  • Une balade ou une séance de jeux après un repas copieux (attendre au moins 2 h. Sinon, fractionner la ration journalière en deux à trois repas).
  • Une trop grande quantité d’eau absorbée trop rapidement (privilégier les petites quantités d’eau tout au long de la journée).
  • Une trop grande quantité d’air absorbée (pour éviter cela, ne pas surélever la gamelle et toujours faire manger son chien dans un endroit calme).

Bon à savoir : même si vous parvenez à emmener votre chien chez le vétérinaire à temps, il ne sera pas à l’abri d’une récidive ou de complications. Vigilance, vigilance donc !