in

VIDÉO : des militants anti-corridas sautent dans l’arène après la mise à mort du taureau pour dénoncer cette pratique

militants corrida
Crédits : Capture vidéo Facebook/Vegan Strike Group

Trois militants du groupe Vegan Strike Group ont fait parler d’eux à la feria de Dax. Engagés contre la corrida, ils ont souhaité protester contre les violences faites aux taureaux en sautant dans l’arène, fait assez rare dans le milieu de la tauromachie. 

La corrida ne fait pas que des adeptes. Au contraire, de plus en plus de gens sont consternés par l’autorisation laissée à ces arènes de torturer et de tuer des animaux juste pour le divertissement que cela représente. D’autres clament une pratique culturelle ancestrale que l’on se doit de conserver.

Une torture insoutenable pour ces militants

Les membres de Vegan Strike Group sont de ceux qui sont révoltés par cette pratique qui dure depuis trop longtemps à leurs yeux. Rappelons que les courses de taureaux sont légalement autorisées en France depuis 1951.

Décidés à manifester leur colère malgré l’interdiction, deux hommes ont sauté dans l’arène de Dax, juste après la mise à mort du premier taureau. Ils ont alors enlevé leurs tee-shirts pour montrer les inscriptions antitaurines inscrites sur leurs corps. Ils se sont ensuite mis à courir sur la piste en criant des slogans pour l’abolition de la corrida. Le tout sous les huées du public.

Joël Cessio, l’un des militants ayant agi à Dax s’explique. « Il y a une inversion des responsabilités. On parle de “crime” contre les traditions à notre encontre, alors que nous dénonçons la torture d’un animal jusqu’à sa mort sous l’acclamation d’une foule ».

Ce jeune homme de 31 ans regrette d’ailleurs la violence employée par les aficionados de la corrida, non seulement envers les animaux, mais également envers les militants qui mènent uniquement des actions pacifistes.

On peut effectivement apercevoir dans la vidéo ci-dessous le militant se faire violemment frapper après avoir été arrêté. Malheureusement, ce seront les militants qui se feront poursuivre en justice alors que contrairement aux toreros, ils n’étaient pas armés et n’ont pas assassiné un être vivant au nom de la « culture ».

Vegan Strike Group sabotage bullfight in Dax, France

Three activists of the Vegan Strike Group jumped in the bullring of Dax in the south of France . Saturday 12 august 2017, These three persons are members of Vegan Strike Group, a group of peaceful activists fighting against all forms of animal exploitation for entertainment purposes.They jumped into the bullring to interrupt a bullfight just before the killing of the Bull to denounce the barbarity of bullfighting. The above is however legally authorized since 1951 in some parts of the french territory on the ground that it is an « unbroken tradition ».Shouting the following slogans : « Macron, is this here our tradition ? », « Macron, our traditions are not bloodthirsty », and « Let's not confuse barbarism with tradition », these militants want to appeal to the French president to speak up and call for abolition of bullfighting.For the members of this group, whether or not bullfight has been once listed on the French intangible cultural heritage list until the Council of State annulled the decision taken, and is today authorized under the cloak of the pretext of « unbroken tradition », comes to the same thing : bullfight is protected by the law and persists, whether formerly for cultural reason or now for traditional reason.This is all the more incomprehensible that tradition has a cultural content, and that culture embraces traditions.By jumping into this bullring, these activistis wanted to convey a message, that of anti-specism, which claims that all human beings with a breath have the right to the same respect, be it a human or an animal. Their chests painted with slogans, they shared for a moment the fate of the Bull, which is that of having been brought to the world to entertain man in a bloody manner, ending up being killed slowly under the acclamation of a crowd.This barbaric practice cannot be tolered any longger on Earth, how long will it take for the bullfight to be sanctioned, and finally called « murder » and no longer « tradition » ?Isn't there already enough suffering on earth, that certain individuals continue to pay to witness humiliation and torture of a being by its executioners ? This is what Vegan Strike Group tries to denounce.Vegan Strike Group activists, world citizens outraged by all forms of torture for profit.

Publiée par Vegan Strike Group sur Dimanche 13 août 2017

D’autres actions coup-de-poing à prévoir

Les militants de Vegan Strike Group ne se sont pas arrêtés là. Quelques jours plus tard, Peter Janssen, un militant du groupe, a sauté dans l’arène de Bayonne. Il a ainsi interrompu quelques minutes la mise à mort du taureau. L’objectif était là encore de dénoncer « la barbarie que représente cette pratique ».

Déjà, les arènes de Pampelune et de Teruel avaient été perturbées quelques semaines auparavant. Les militants avaient alors été condamnés à payer une amende de 1440 euros pour troubles à l’ordre public.

Dans un contexte politique et sociétal où le débat sur la corrida fait rage et divise, il faut s’attendre à ce que les actions de ce groupe engagé continuent de faire du bruit dans les prochains mois.

Source

Vous aimerez aussi :

Espagne : les cornes en feu, un taureau se tue lors d’une corrida

Baléares : la fin des corridas sanglantes a enfin été votée !

VIDÉO : un torero se fait scalper par un taureau…