in

Une dizaine de dauphins se sont échoués sur l’île Maurice

Crédits : Wikimedia Commons / Cyril di Bisceglie

Cette semaine, le littoral de l’île Maurice a été le théâtre d’un bien triste spectacle. Une dizaine de dauphins se sont échoués sur les plages devant des personnes impuissantes. Des mesures ont été mises en place pour tenter de les sauver, mais le bilan reste lourd. Si l’on ne peut s’empêcher de faire le lien avec la marée noire qui a récemment touché l’île, les causes de cette hécatombe restent floues, et plusieurs hypothèses ont été développées pour tenter de l’expliquer. 

Un échouage sans précédent

Les échouages de dauphins sont toujours très difficiles à expliquer et à observer. Au petit matin du 26 août 2020, la plage du Grand Sable offrait une triste vision… Tout au long de la journée, ce sont en effet plus d’une dizaine de dauphins d’Électre qui sont venus s’échouer sur le sable, certains étant encore vivants. D’autres présentaient également des blessures, dont la provenance reste encore inconnue.

Les chiffres sur le nombre exact de victimes varient entre 6 et 18 selon les sources, mais il est fort probable que ce bilan – aussi incertain soit-il – va s’aggraver. En effet, d’autres dauphins flottant à la surface de l’eau ont été repérés par des pêcheurs, et pourraient bien venir grossir les rangs. Les autorités locales et Greenpeace Afrique ont réclamé qu’une enquête soit menée en urgence pour pouvoir connaître au plus tôt les raisons de ces décès.

dauphin échoué mort plage France
Photo d’illustration. Crédits : iStock / Jorg Gillwald

La marée noire en cause ?

Au début du mois d’août, l’île Maurice faisait déjà la une des journaux en raison de la catastrophe causée par l’échouage du navire japonais MV Wakashio. Ce dernier était en effet bloqué non loin du littoral, causant une marée noire lourde de conséquence pour un écosystème déjà fragile. Suite à cet échouage de dauphins, nombreuses sont les personnes à avoir fait un lien direct avec la présence d’hydrocarbures dans la mer.

Mais en vérité, rien n’est sûr tant que les autopsies n’ont pas été pratiquées sur les dépouilles qui ont été récupérées. Un membre de l’ONG Mauritius Marine Conservation Society a d’ailleurs avancé une autre hypothèse. Celle-ci pourrait expliquer cet événement et les blessures observées sur les corps des dauphins, provoquées par une triste coïncidence.

«Probablement ont-ils suivi un banc de poissons dans le lagon, perdu leurs repères et pas réussi à revenir en mer, et ils ont cherché à rejoindre la mer en passant directement au-dessus de la barrière de corail plutôt qu’en trouvant la passe. Paniqués et stressés, ils ont heurté les coraux, se sont épuisés et sont morts», a déclaré Owen Griffiths.