in

Top 5 des insectes aux piqûres les plus douloureuses au monde

Crédits : iStock
Top 5 des insectes aux piqûres les plus douloureuses au monde
noté 5 - 3 votes

Ce que l’on redoute le plus chez les insectes, ce n’est pas leur physique quelque peu étrange, voire parfois effrayant, mais leur piqûre. En effet, lorsque l’on croise un de ces invertébrés, le premier réflexe est bien souvent de se demander s’il pique. Et si oui, s’il peut nous faire très mal. C’est en tout cas la question que s’est souvent posée le scientifique Justin O. Schmidt. Pour y répondre, il s’est fait piquer par plus de 150 insectes différents, lui permettant ainsi d’établir un classement des insectes piqueurs avec une échelle de douleur allant de 1 à 4. Vous pensiez que les piqûres de guêpe et de frelon étaient déjà insoutenables ? Détrompez-vous, elles ne sont qu’à 2 sur 4…

1. La fourmi balle de fusil

Avec une douleur estimée à 4+, la fourmi balle de fusil, de son nom scientifique Paraponera clavata, est l’insecte à la piqûre à la plus douloureuse au monde. Et pour cause, sa piqûre fait aussi mal que de recevoir un coup de fusil et l’effet du venin peut agir pendant pas moins de 24 heures ! Selon Schmidt, se faire piquer par cet insecte revient à « marcher sur des charbons ardents avec 3 cm de clous rouillés plantés dans le talon ». Cette fourmi de grande taille peut même tuer un écureuil de taille moyenne grâce à son long dard venimeux.

Mais rassurez-vous, il y a très peu de chances que vous la rencontriez puisqu’elle vit uniquement dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud. Toutefois, mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin car elle est très agressive !

fourmi paraponera
Crédits : Graham Wise/Wikimedia Commons

2. La guêpe tarentule

Avec une douleur de 4, la guêpe Pepsis, plus connue sous le nom de guêpe tarentule ou tarantula hawk, est le deuxième insecte à la piqûre la plus douloureuse au monde. En effet, la douleur ressentie est telle qu’elle s’apparente à une électrocution dans un bain. Toutefois, l’effet du venin ne dure que quelques minutes.

Cette guêpe tient son nom de sa fâcheuse tendance à pondre ses œufs à l’intérieur des tarentules. Ses larves dévorent ensuite l’araignée de l’intérieur… Cet hyménoptère se retrouve sur tout le continent américain, en Afrique, en Australie et en Asie.

guêpe tarentule
Crédits : Mike Lewinski/Flickr

3. La guêpe guerrière

La douleur ressentie lors de la piqûre de cette guêpe bleue, qui se rencontre uniquement en Amérique du Sud, est classée en niveau 4. Selon Schmidt, la piqûre de la Synoeca septentrionalis est une vraie torture, comparable à « de l’acide chlorhydrique versé sur une coupure ».

guêpe bleue
Crédits : Bernard DUPONT/Wikimedia Commons

4. La guêpe poliste

Présente sur tous les continents, la guêpe poliste, de son nom scientifique Polistes, est plus élancée que la guêpe commune. Elle a la particularité de fabriquer un nid qui ressemble à du papier. Sa piqûre, estimée au niveau 3, fait aussi mal qu’une brûlure de cigare.

guêpe poliste
Crédits : Alvesgaspar/Wikipédia

5. La fourmi rouge moissonneuse

Originaire d’Amérique du Nord, la Pogonomyrmex barbatus est une grande fourmi rouge dont la piqûre est classée au niveau 3 sur l’index Schmidt. La douleur ressentie lors de sa piqûre s’apparente à celle de quelqu’un qui utiliserait une perceuse pour extraire un ongle incarné.

fourmi rouge moissonneuse
Crédits : Judy Gallagher/Flickr

Source

Vous aimerez aussi :

La tégénaire, plus grosse araignée de France, est-elle dangereuse ?

Guêpes : à quoi servent-elles ?

Attaque de frelons : 3 réflexes à avoir