in

Tauromachie : clap de fin pour les corridas à Mexico

Crédits : digicomphoto/iStock

C’est officiel, depuis le 10 juin dernier, les arènes de Mexico n’accueilleront plus de corridas. Après plusieurs années de lutte contre ces événements cruels, les militants de la cause animale ont enfin réussi à se faire entendre à Mexico. Si cette décision peut en émouvoir certains, c’est une réelle bonne nouvelle pour nos amis les animaux.

Qu’est-ce que la tauromachie ?

La tauromachie, souvent réduite à la corrida, est un affrontement entre un taureau et un humain. Le matador se mesure à un taureau dans une arène avant de le tuer. Certaines règles doivent être respectées et les combats peuvent se terminer de plusieurs manières : la mise à mort de l’animal, ou non. Néanmoins, lorsque le taureau est épargné, il reste toutefois blessé (blessures physiques ou mentales dues à l’anxiété).

La tauromachie regroupe différents duels variant selon les pays, et même les régions. Aussi appelés « spectacles », combats, « jeux », ou encore courses, les taureaux sont tristement malmenés dans chaque situation. Cette activité ne se résume pas à la corrida, mais englobe toutes les pratiques dites tauromachiques.

taureau dans une arène
Crédits : alberto clemares expósito/iStock

Quels sont les pays qui interdisent la corrida ?

Malheureusement, la corrida n’est pas interdite partout. Cependant, certains pays ont réussi à faire entendre la cause de ces animaux dont on ne peut plus nier la sensibilité. Les pratiques tauromachiques ont ainsi disparu au Chili, en Argentine, à Cuba, mais aussi en Uruguay. Il arrive aussi que certaines régions de pays qui autorisent encore la corrida, la bannissent. C’est notamment le cas de l’Espagne, qui autorise toujours la tauromachie à l’exception de la Catalogne.

Une avancée pour la capitale mexicaine

La corrida est désormais reconnue comme une pratique cruelle envers les animaux. S’il est encore difficile aujourd’hui de le faire entendre à l’ensemble de la population, il s’agit toutefois d’une petite victoire. En effet, la suspension de la tauromachie dans la capitale du Mexique est un réel soulagement pour de nombreux défenseurs des animaux, fervents ou non.

torero taureau corrida tauromachie
Crédits : Paco111/Pixabay

Mais la lutte contre la corrida ne s’arrête pas là. Chaque année, des milliers de taureaux sont abattus à cause de ces « traditions ». Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de constater une interdiction de la tauromachie sur l’ensemble des territoires.

Une des raisons pour laquelle il est important de faire entendre sa voix afin de continuer à protéger les taureaux, vachettes, et autres animaux associés à la pratique de la corrida (parfois des chevaux).