in ,

Souffrance animale : bientôt la mise en place d’un certificat d’engagement

Crédits : gyro/iStock

Chaque année, les abandons sont de plus en plus nombreux. Chats, chiens, lapins ou encore rongeurs, aucun animal n’échappe à cette triste réalité. Le 30 novembre 2021, une loi a été votée contre la maltraitance animale, incluant la volonté de stopper les abandons. Ainsi, un certificat d’engagement prendra effet en octobre 2022 afin d’assurer aux animaux adoptés un avenir plus sûr. 

Une évolution lente, mais bien présente

Le combat pour les droits des animaux n’avance pas aussi vite qu’on le souhaiterait, même si de nombreux organismes travaillent d’arrache-pied en faveur de ces êtres sensibles. Chaque année, c’est tout de même un petit pas de plus afin de leur offrir une meilleure vie. Les associations, les refuges, mais aussi les militants et certains partis politiques se mobilisent également en faveur du droit des animaux.

Le but de ce certificat est de favoriser les adoptions fiables et raisonnées de sorte à lutter contre les achats compulsifs et irréfléchis menant souvent à la maltraitance (abandon, violence, désintérêt, famine, enfermement, etc.).

chien refuge adoption
Crédits : iStock / Spaghettikku

Plus de responsabilités lors de l’achat

Ce certificat d’adoption s’adresse aux futurs propriétaires d’animaux de compagnie, chevaux compris. Ce document présente plusieurs catégories. Une bonne connaissance sur les besoins de l’animal sera demandée, avec une trace écrite engageant à accomplir son devoir de protection. De plus, chaque certificat sera adapté à l’espèce adoptée.

Les futurs propriétaires devront également respecter « Les besoins physiologiques, comportementaux et médicaux en tenant compte de l’état des connaissances scientifiques ; les obligations relatives à l’identification de l’animal ; les implications financières et logistiques liées à la satisfaction des besoins physiologiques, comportementaux et médicaux de cette espèce tout au long de la vie de l’animal. »

Mais ce n’est pas tout. Vous pourrez d’ailleurs retrouver tous les détails de cette loi sur le site officiel du gouvernement.

cheval couché
Crédits : iStock

Un espoir pour les animaux

Ce décret s’adresse aux futurs détenteurs d’animaux de compagnie, mais également aux familles d’accueil. Par ailleurs, plusieurs professionnels du milieu animal devront informer les personnes intéressées de toutes les précautions nécessaires au bien-être de nos compagnons.

La mise en place d’un tel contrat s’inscrit dans une volonté de responsabiliser les futurs propriétaires. Il s’agit alors d’un devoir devant être mené à bien (identification, socialisation, soins vétérinaires, alimentation, lieu de vie, etc.).

Plusieurs associations se réjouissent de cette nouvelle, comme 30 Millions d’Amis, qui souhaite aller plus loin en instaurant un « permis de détention ». Ce document servirait ainsi à protéger les animaux de personnes ayant déjà un historique d’abandon ou de maltraitance. Car aujourd’hui, il n’est malheureusement pas encore possible de contrôler tous les achats ou adoptions issus de personnes mal intentionnées.

don du sang
Crédits : Ali Siraj / iStock

Et vous, que pensez-vous de cette mesure en faveur du droit des animaux ? Partagez-nous votre avis en commentaire et n’hésitez pas à signer la pétition pour améliorer la vie des animaux grâce au permis de détention !