in

Second chien : comment le choisir et l’intégrer ?

Crédits : Merril Buckhorn / iStock

Vous êtes totalement épanoui·e avec votre petite boule de poils et vous aimeriez agrandir la famille ? Mais comment choisir son second chien et l’intégrer à la famille ?

1. L’analyse de la situation actuelle

Tout d’abord, vous n’êtes pas sans savoir que s’occuper d’un chien prend du temps. Vous devrez avoir deux fois plus de temps si vous en souhaitez un deuxième. De plus, il est nécessaire d’avoir les moyens financiers (nourriture, frais vétérinaires) et l’espace (chaque animal doit avoir son espace) pour l’accueillir. Il est important que vous puissiez partager votre temps et votre attention entre vos deux compagnons. Vous ne pourrez pas vous contenter de faire chaque activité avec vos deux chiens. Chaque chien a besoin de son temps seul avec vous.

Il est possible que votre chien ait des problèmes de comportement. Dans ce cas, résolvez-les avant d’en prendre un second. Si ces problèmes ne sont pas solutionnés, le nouvel arrivant risque de les reproduire en pensant bien faire. Par exemple, si votre chien aboie beaucoup, le second pensera que c’est le seul moyen de se faire comprendre et fera la même chose. Si le problème de votre chien n’est pas gérable pour vous, faites appel à un comportementaliste ou un éducateur canin.

Soyez sûr que votre chien est respectueux et n’agresse pas les autres canidés. Il est possible que certains chiens ne s’entendent pas avec d’autres, car ils n’ont pas été sevrés (leur mère n’a pas pu leur apprendre à se socialiser) ou qu’ils préfèrent simplement être avec les humains. Les animaux sont comme les Hommes, ils ne peuvent pas s’entendre avec tout le monde.

Si vous avez des doutes sur comment est votre chien avec les autres, vous pouvez le faire rencontrer les chiens de vos amis, lui faire prendre des cours d’éducation pour être avec d’autres chiens ou le laisser gambader dans un parc pour voir avec quel type de chien il va jouer et s’entendre. Prenez des notes sur le type de chien avec lequel il s’entend et son caractère.

Crédits : Seaq68 / Pixabay

2. Le choix du second chien

Des facteurs essentiels sont à prendre en compte pour le choix du petit deuxième. Tout d’abord, l’âge de votre chien. Si vous avez un chien âgé, un chiot pourra l’agacer. Prendre un chiot si vous avez déjà un jeune chien peut compliquer l’éducation. En règle générale, il vaut mieux prendre un second chien du sexe opposé au premier. Les guerres de territoires sont moins fréquentes entre mâles et femelles. Il faut également faire attention au niveau d’énergie de votre toutou.

Un chien calme peut s’ennuyer avec un autre calme. Le faire rencontrer un chien plus énergique peut le faire se lâcher. Mais mettre deux chiens énergiques ensemble peut être compliqué à gérer pour vous. En soi, il n’y a pas de règles universelles quant à l’adoption d’un second compagnon mais de nombreux critères sont à étudier afin de faire au mieux.

Lors de vos tests préalables, vous devez avoir repéré le type de chien que votre chien apprécie. Ainsi, lorsque vous vous rendez au refuge pour adopter, vous savez quel profil peut correspondre au vôtre. Surtout, allez au refuge seul dans un premier temps et essayez de connaître l’histoire des chiens qui correspondent à vos critères. Vous reviendrez ensuite avec votre chien pour voir si le courant passe. N’hésitez pas à les faire se rencontrer plusieurs fois pour être sûr de leur entente.

adoption chien refuge
Crédits : iStock/hedgehog94

3. L’introduction du nouveau chien 

Pour commencer, la rencontre entre les deux chiens doit se faire dans un lieu neutre. Vous devez prêter une attention toute particulière au langage corporel de vos chiens. Ce dernier est très large, il faut faire attention à la posture du chien, à ses indices verbaux (aboiement, grognement) ou encore à l’orientation de ses oreilles et de sa queue.

Lors de la rencontre, chaque chien doit être tenu en laisse. Laissez-les laisses lâches afin qu’ils puissent se découvrir. Il est normal qu’ils se reniflent et se tournent autour. S’ils sont calmes, vous pouvez les laisser renifler. S’ils commencent à s’énerver, éloignez-les et retentez autant de fois que possible. Et s’ils ne montrent aucun intérêt l’un pour l’autre, laissez-les faire à leur rythme, ça viendra. Faire une balade en laisse avec les deux chiens les détendra et permet de les habituer à se promener ensemble.

4. L’arrivée à la maison

Lorsque le second chien arrive à la maison, il faut avoir enlevé les affaires de votre premier (gamelle, jouets) sinon il viendra automatiquement les protéger. Mettez le lit du petit nouveau à bonne distance de celui de votre premier. Lorsque vous les nourrissez, mettez les gamelles assez loin pour qu’il n’y ait pas de concurrence mais pas trop loin pour qu’ils puissent se voir.

Les premiers jours, il faut éviter de laisser trainer des jouets afin de ne pas créer de potentielle bagarre. Un point est essentiel : les chiens ne doivent pas rester ensemble sans surveillance. Soyez sûr de leur bonne entente avant de les laisser seuls et ensemble. Pour ne pas avoir de soucis, il doit y avoir assez de jouets pour chaque chien.

Avec le temps, vos chiens vont s’habituer l’un à l’autre. Ils vont jouer ensemble mais ils ont toujours besoin de vous pour jouer également. En effet, n’oubliez jamais que les besoins de vos chiens sont différents. Ils n’ont pas le même âge, ni forcément la même race ou le même genre. Leurs besoins alimentaires et physiques peuvent également être différents.