in

Parler à son chien comme à un enfant est naturel, c’est scientifiquement prouvé !

Crédits : Pixabay

Qui n’a jamais parlé à son chien comme à un bébé ? Nos fidèles compagnons sont tellement adorables qu’on agit avec eux comme s’ils étaient de petits enfants. C’est une réaction naturelle et spontanée sur laquelle se sont penchés quelques scientifiques. Leurs résultats d’étude sont parus dans la revue The Royal Society et c’est très instructif.

Un besoin évident de se faire comprendre

On les aime comme des membres de notre famille à part entière, mais on ne peut pas discuter avec eux comme on le ferait avec n’importe qui. Il ne leur manque vraiment que la parole… Et c’est bien pour cette raison, selon les résultats des chercheurs, que l’on s’adresse à nos toutous préférés comme à des enfants. En effet, la réaction naturelle de tout être humain est la même face à un chien que face à un bébé puisque la communication par le langage ne peut pas se faire.

Pour nous faire comprendre, nous sommes donc obligés d’user de stratagèmes plus évidents tels qu’une intonation excessivement joyeuse, une articulation poussée à l’extrême ou encore un langage corporel prononcé. L’objectif pour chacun d’entre nous est de réussir à faire passer ses sentiments et à communiquer autrement que par la parole.

Grâce à leurs expériences, les scientifiques ont montré que notamment chez les femmes, le cerveau humain réagissait de la même façon face à des photos de chiens tous âges confondus que face à des photos de leurs propres enfants. Cette découverte étonnante prouve une fois de plus que l’être humain entretient un rapport très particulier avec le chien, une relation que l’on pourrait qualifier de filiale.

femme chiot calin humain
Crédits : iStock

Une relation à sens unique

Alors que les chiots sont extrêmement sensibles à notre façon de communiquer avec eux, les chiens adultes restent quant à eux de marbre face à nos intonations infantilisantes. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont enregistré des phrases lambdas que chacun pourrait prononcer à son fidèle compagnon, tel que « c’est qui le bon chien ? ».

En diffusant les enregistrements aux chiens, ils se sont aperçus que les chiens déjà adultes ne manifestaient aucune réaction, contrairement à leurs cadets. La conclusion : même si vous êtes complètement gaga de votre compagnon à quatre pattes, agissez avec lui comme avec un enfant, mais une fois grand, laissez-le respirer.

Source

Vous aimerez aussi :

Trop aimer les animaux pourrait avoir de lourdes conséquences sur votre équilibre mental

Ceux qui parlent à leurs animaux seraient plus intelligents que la moyenne !

La souffrance des animaux vous touche plus que celle des humains ? C’est normal et on vous explique pourquoi !