in

Leishmaniose du chien : définition, symptômes et traitements

Crédits : Nickbar/Pixabay

Transmise par de minuscules moucherons nommés phlébotomes, la leishmaniose est de plus en plus présente en France. Encore trop méconnue, cette maladie mortelle n’est pas toujours dépistée au bon moment. Voici quelques conseils pour en reconnaître les symptômes et pouvoir la traiter.

La leishmaniose est une zoonose, c’est-à-dire qu’elle peut atteindre aussi bien les humains que les animaux, ici les chiens. Cette maladie chronique est due à un parasite qui se reproduit dans quelques cellules de l’organisme de l’hôte.

Les modes de transmission de la leishmaniose

La moitié Sud de la France est particulièrement concernée. C’est le bassin méditerranéen qui est le plus violemment touché. En effet, les moucherons porteurs de la maladie sont plus implantés dans cette région et les piqûres sont donc plus fréquentes.

Ces moucherons sont très actifs le soir et la nuit, de mars à octobre. En revanche, ils ne rentrent pas à l’intérieur des maisons. Lorsqu’un chien est piqué par un phlébotome porteur de la maladie, une petite marque apparaît alors à la surface de la peau.

Par sa piqûre, le moucheron dépose des parasites qui se fraient un chemin jusqu’aux cellules du chien puis qui s’implantent dans toutes les parties de son corps. Puis, une fois bien installés, ils attaquent les organes internes et les défenses immunitaires de l’animal qui voit son état se dégrader petit à petit.

Les symptômes de la leishmaniose chez le chien

Les chiens porteurs de la maladie après avoir été piqués ne sont pas tous susceptibles de la déclarer. Certains toutous sont naturellement protégés. En revanche, on ne peut pas prévoir le moment où elle va se déclarer. Cela peut aller d’un mois à six ans une fois le chien piqué. Une fois la maladie déclarée, et sans traitements adéquats, l’espérance de vie du chien n’est plus que de deux ans.

Afin d’être capable de reconnaître les signes de la présence de la leishmaniose chez un chien, voici une liste des différents symptômes à observer :

  • une perte de poids et de poils progressive,
  • des rougeurs et des plaques sur la peau,
  • la présence de pellicules,
  • une insuffisance rénale (le chien boit plus souvent),
  • des saignements au niveau de la truffe,
  • des griffes anormalement longues,
  • de gros ganglions.
chien halète herbe
Crédits : PixelwunderByRebecca/Pixabay

Les traitements contre la leishmaniose

Aucun traitement ne permet de guérir définitivement la leishmaniose. Les traitements proposés ne serviront qu’à rallonger un peu la durée de vie de l’animal. La prévention est donc d’une importance capitale.

Si votre chien a déclaré la leishmaniose, sachez que les traitements donnés par les vétérinaires sont très lourds pour l’animal et très coûteux pour vous. Ils permettront néanmoins de ralentir l’évolution de la maladie et de permettre à votre fidèle ami de vivre une existence presque normale.

Pour être presque certain que votre chien soit immunisé contre cette maladie incurable, vous pouvez depuis 2011 le faire vacciner dès l’âge de six mois. Le vaccin ne garantit pas une protection complète à votre animal, mais diminue grandement le risque.

Si vous vivez dans une région à risque, il est plus prudent de recourir à la vaccination. En plus de cette mesure de prévention, prenez l’habitude de traiter votre compagnon à quatre pattes contre les parasites en utilisant des produits antiparasitaires efficaces contre les phlébotomes. Et surtout, évitez de sortir votre chien à la tombée de la nuit !

Source

Vous aimerez aussi :

Les chiens peuvent-ils attraper des poux ?

Piroplasmose chez le chien : définition, symptômes et traitement

Aoûtats : comment protéger son chien ?