in

Aoûtats : comment protéger son chien ?

Crédits : iStock

Les aoûtats sont de tout petits acariens présents dans les champs qui piquent les chiens lors de leurs promenades. Les démangeaisons qu’ils provoquent peuvent être intenses. Comment reconnaître une piqûre d’aoûtat et comment réagir ?

Les aoûtats, des parasites de plus

Nos animaux de compagnie sont gâtés en terme de parasites, notamment durant la période estivale. Aux tiques, puces, moustiques, moucherons et autres nuisibles, il faut rajouter les aoûtats. Ces parasites sont invisibles à l’œil nu. Ils ont six pattes et sont de couleur rouge orangé.

Les aoûtats, qui sont en réalité de petites larves d’acariens, vivent dans l’herbe des jardins, parcs ou autres champs et sont actifs du printemps à l’automne. Ils sont à la recherche d’un hôte à sang chaud (en gros n’importe quel mammifère) afin de se nourrir et de se développer. En effet, les aoûtats se nourrissent des cellules de la peau. Ils la piquent et y injectent des enzymes contenues dans leur salive qui leur permettent de digérer les cellules. Ce sont d’ailleurs ces enzymes qui provoquent les démangeaisons.

Les aoûtats ne passent que deux jours sur leur hôte. Une fois repus, ils retournent au sol pour se transformer en acariens adultes. Ils ne piquent donc que lorsqu’ils sont à l’état de larves. Leurs piqûres se situent généralement entre les coussinets, autour des yeux, des oreilles ou encore dans les plis de la peau.

Les symptômes des piqûres d’aoûtats

Si votre chien se fait piquer par un aoûtat, il va se gratter frénétiquement, ce qui peut entraîner des lésions sur la peau. Il peut également se mordiller, se lécher intensément ou faire une réaction allergique. Les piqûres d’aoûtats sont repérables sur la peau, car elles sont de couleur orangée et forment un bouton rose au centre.

chien gratte
Crédits : iStock

En revanche, les aoûtats ne transmettent pas de maladies, contrairement aux puces et tiques. Mais des démangeaisons trop fortes peuvent créer des infections. Dans ce cas, il est nécessaire de conduire son animal chez le vétérinaire.

À noter que les démangeaisons peuvent continuer plusieurs jours après que l’aoûtat ait quitté le corps de son hôte.

Comment traiter son chien ?

Pour agir en prévention, il est nécessaire de traiter son animal à l’aide d’un traitement antiparasitaire prescrit par le vétérinaire. À chaque sortie, mieux vaut également inspecter son chien afin de vérifier qu’il n’a pas été infesté.

Pour les propriétaires qui disposent d’un jardin, n’oubliez pas de tondre la pelouse régulièrement et d’ôter les herbes humides afin de ne pas favoriser le développement des parasites.

Enfin, attention à ne JAMAIS donner à un chat un traitement antiparasitaire dédié au chien. Cela peut être mortel pour votre petit félin.

Source

Vous aimerez aussi :

Un remède naturel imparable contre les puces et les tiques de votre chat

Bicarbonate de soude : 10 façons de l’utiliser pour vos animaux

7 signes qui montrent que votre chien est allergique