in

Le fabuleux périple d’une « dog-trotteuse » et de sa maîtresse

Crédits : Max Pixel

Cécile est une passionnée de voyages depuis sa plus tendre enfance. Amoureuse de sa chienne Nova, elle a décidé de partager ces moments de découverte avec elle et a même créé un blog dédié au tourisme avec son chien. Rencontre.

Cécile est une jeune femme de 23 ans habitante de Saône-et-Loire qui a l’âme d’une baroudeuse. Après avoir emmené sa chienne adorée dans ses voyages en Corse et en Italie, elle a décidé d’aller encore plus loin et de partir tout un été à la découverte de l’Europe. Toujours avec Nova bien sûr !

Un road trip en Europe

Afin de rendre le voyage plus confortable, Cécile a aménagé un van en véritable maison roulante. En plus du coin-cuisine et du coin toilette, elle a également prévu un espace dédié aux affaires de Nova, notamment pour entasser les kilos de croquettes. La globe-trotteuse et sa « dog-trotteuse » étaient fin prêtes pour partir ensemble à l’aventure.

Cécile explique que la présence de sa chienne à ses côtés lors des voyages est rassurante. De plus, sa timidité l’empêche parfois d’aborder les gens et de faire des rencontres. Nova est alors un atout indispensable pour aller au-devant des habitants et nouer des relations.

L’Autriche, la Slovénie puis la Croatie

Leur premier arrêt est l’Autriche. Malgré la gentillesse des gens, les deux compères se rendent bien vite compte que visiter les lieux culturels d’un pays avec un chien n’est pas chose aisée. En effet, les animaux ne sont pas souvent tolérés dans ce type de lieux. En revanche, Cécile remarque que les serveurs dans les restaurants apportent sans qu’on le leur demande une gamelle d’eau pour Nova.

Heureusement, en Slovénie, l’ambiance est plus à la fête. Cécile peut amener Nova avec elle dans les bars le soir et elles peuvent ainsi profiter ensemble des sorties nocturnes. Elles font également beaucoup de magnifiques randonnées qui sont une partie de plaisir autant pour la maîtresse que pour le chien.

Leur dernière étape est la Croatie. Le voyage se termine alors par un bilan plus que positif. « Le fait d’être seule permet de réfléchir sur soi et de construire une relation avec son chien. Entre Nova et moi, c’est fusionnel, et ce voyage m’a permis de la connaître encore plus, de se retrouver seule à seule et de renforcer nos liens », explique Cécile.

Source

Vous aimerez aussi :

Cet homme a tout quitté pour partir à l’aventure avec son chat

Rencontrez Suki, l’Indiana Jones des chats

VIDÉO : quand un skateur et un husky se rencontrent, ça donne ça…