in ,

Comment reconnaître une insuffisance rénale chez le chien ?

chien malade
Crédits : iStock / Sviatlana Barchan

Vous pensez que votre chien souffre d’insuffisance rénale. Quels signes doivent vous alerter ? Que faire si son animal en est malade ? Comment la prévenir ? Tant de questions qui peuvent hanter les maîtres et maîtresses qui ont à cœur le bien-être de leur compagnon canin. Une défaillance du fonctionnement du rein doit être prise au sérieux. Malgré la gravité de la maladie néanmoins, votre animal peut vivre encore de longues et heureuses années avec le traitement adéquat. Voici tout ce que vous devriez savoir sur l’insuffisance rénale du chien.

Qu’est-ce qu’une insuffisance rénale ?

Le rein est un organe qui se charge de filtrer le sang afin d’en éliminer les toxines produites par l’organisme. En cas d’insuffisance rénale, les toxines restent alors dans l’organisme et s’accumulent entraînant des complications. En outre, il existe deux formes de la maladie : l’insuffisance rénale aiguë où le rein ne filtre plus temporairement, et la version chronique de la maladie qui se manifeste pour une destruction graduelle de l’organe. Si l’insuffisance aiguë est généralement réversible, la chronique est bien plus grave, car ses symptômes apparaissent à un stade déjà avancé de la maladie.

chien peur
Crédits : smrm1977 / iStock

Quels sont les symptômes de l’insuffisance rénale chez le chien ?

Hélas, aucun symptôme ne permet d’identifier clairement la maladie. Il faut donc être attentif à certains signes. Quoiqu’il en soit, il convient d’emmener son animal chez le vétérinaire à l’apparition d’un ou plusieurs symptômes que le chien souffre d’insuffisance rénale ou non. Voici les principales manifestations qui devraient vous alerter :

  • Pour l’insuffisance rénale aiguë : fatigue, perte d’appétit, vomissements, diarrhée, mauvaise haleine (odeur d’urine), douleurs quand le chien urine, ou lors ce qu’il arrête totalement d’uriner.
  • Quant à l’insuffisance rénale chronique : le chien urine et boit énormément, fatigue, vomissement, déshydratation, ulcères buccaux, perte d’appétit et de poids.

Quel traitement pour l’insuffisance rénale canine ?

Suivant la forme de l’insuffisance rénale et de ses causes, le traitement changera. Toutefois, une perfusion sera souvent nécessaire pour réhydrater le chien. Ceci l’aidera à éliminer les toxines accumulées dans l’organisme. Des médicaments peuvent être prescrits afin de traiter les symptômes ainsi que les maux qui ont causé l’insuffisance rénale (par exemple : lésions au rein, grande déshydratation, infections, intoxications, calculs rénaux …).

De plus, l’alimentation doit faire l’objet d’un soin particulier. Pour l’aider à guérir et améliorer son état de santé, une animalerie haut de gamme sera nécessaire afin de trouver la nourriture correspondant aux besoins du chien malade. Il est conseillé notamment de privilégier des apports réduits en phosphore ainsi qu’en sodium, des protéines de bonne qualité, des quantités élevées de fibres solubles et d’acides gras oméga 3. Dans le but d’aider au mieux le chien à s’hydrater, la pâtée est préférable aux croquettes. Si le chien aime plutôt ces dernières, elles peuvent être légèrement humidifiées.

Crédits : humonia / iStock

Pour détecter une insuffisance rénale au plus tôt, votre vétérinaire peut effectuer des analyses sanguines quand le chien atteint un certain âge : huit ans pour les petites races, sept pour les moyennes et cinq pour les plus grandes. Rappelons que malgré la gravité de l’insuffisance rénale, votre chien peut vivre encore de longues années, même s’il souffre de la version chronique de la maladie. Sans doute que l’amour que vous lui portez sera un apport crucial à sa remise sur pattes, tout en étant profitable pour vous aussi !